Agence de growth hacking ?

Pensez vous qu’une agence de growth hacking aurait du sens d’exister ? En gros existe t-il un marché pour de l’externalisation du growth hacking ?

2 J'aimes

J’aurai tendance à dire non. A partir du moment ou cela devient institutionnalisé, cela perd de ce son sens, et de son caractère unique et original. A mon sens, la créativité de ce genre de concept ne peut pas être packagé. Mais cela arrivera surement, l’anticonformisme d’hier devient le conformisme de demain. Le growth hacking sera orienté sur l’optimisation de : l’onboarding, A/B tests, lifecycle email, analyse prédictive, enrichissement de données client… En somme il englobera les pratiques webmarketing 3.0.

5 J'aimes

J’ai passé tellement d’heures sur Growth Hacker TV que j’ai pu remarquer un très grand nombre de patterns qui reviennent sans cesse dans l’exécution des projets qui ont eu une growth assez impressionnante. Concernant le Growth Hacking, Gagan Biyani le résume très bien:

Growth Hacking is just another word for marketing, it is just our ways of saying “Hey! we think we are a little bit different than the old school marketers but at the end we are still marketers”. Marketing has always been half heart, half science, we are just moving a little closer on the science thing.

Lancer une agence de Growth Hacking n’est absolument pas quelque chose de magique ou d’infaisable. À la fin du voyage, on est toujours dans une branche du marketing et je reste convaincu que le growth est évidemment un mindset mais une science rigoureuse que l’on peut mettre en pratique et donc monétiser sous forme de prestation. Ce que font déjà Growth Republic et Growth Devil entre autres.

Je suis développeur Meteor, j’habite actuellement Paris et j’ai monté Gentlenode Studio il y a un peu plus de 4 mois. Je fais spécifiquement deux choses: construire et scaler des applications Meteor ainsi que mettre en place des processus de growth.

2 J'aimes

Faut vraiment que je m’inscrive à Growth Hacker TV :smile:

Sinon je suis d’accord avec toi @LeCoupa, pourquoi le Growth Hacking ne pourrait-il pas être externalisé ? En effet, c’est une juste une nouvelle forme de marketing qui s’appuie sur la croissance et les innovations qu’apportent Internet.
Bon même si je pense que ce sera forcément moins efficace que d’avoir une team Growth à l’intérieur de son entreprise, qui connait parfaitement le produit et est en contact quotidien avec l’équipe et les clients…

@LeCoupa Je suis tombé sur Telescope, une app open-source faite avec Meteor. Je voulais monter un projet semblable à GrowthHackers.com ou Reddit.com et Telescope me semble plutôt pas mal, t’as un avis la dessus :wink: ? Tu peux me répondre par MP pour ne pas changer de sujet…

Salut !

Je débarque complètement donc pardonnez l’effet noob qui va me coller à la peau pendant un temps.
D’ailleurs, je surfe toute voile dehors à la recherche de la définition du Growth hacking, je crois que j’ai capté. ^^
En gros c’est ce que je fais sans savoir que ça s’appelle comme ça…
Donc pour sortir du HS et de mon auto culte, je dirais que partant de l’idée qu’il faut un énorme suivi au quotidien pour pérenniser le biz, proposer ce genre de services à plusieurs personnes est très difficilement faisable vu que chaque “growth hacker” à son style. Perso je pense que la part de créativité ne s’externalise pas. Chaque projet doit être mené à bien.

En tout cas, félicitations pour ce forum, il est bien sympathique.

1 J'aime

Merci, N’hésite pas à faire un tour sur ce topic pour la définition : Votre définition du Growth Hacking ?

Pour ma part, une agence de Growth Hacking pourrait complétement voir le jour. Pas à proprement parler comme un agence typique où on est la petite main d’un annonceur.
Je vois plus ça comme une team de 4/5 personnes contenant des dev ingénieux et des marketeurs qui sortent des sentiers battus, qui seraient missionnés pour BrainStormer sur l’évolution d’une start-up par exemple et pour proposer - et pourquoi pas - mettre en oeuvre des recommandations de GH.

7 J'aimes

Hello,
Je crois aussi qu’une externalisation du GH est possible et c’est qui semble se dessiner pour certaines agences au nez creux. A condition que l’agence revoit/crée de nouveaux process. Dans la composition de son équipe comme le dit Franck. Egalement dans les relations avec le client pour gagner le coeur de la stratégie et y rester, avoir accès aux données et aux commandes. Je pense enfin au contrat. Je le vois à long terme (3 ans) car l’installation de la relation client-agence sera plus longue. L’agence ne pourra ni marger ni être efficace (créative et anticonformiste) si le projet ne concerne que du one shot.
OK pas OK, des ajouts ? au plaisir d’échanger.

2 J'aimes

Je pense enfin au contrat. Je le vois à long terme (3 ans) car l’installation de la relation client-agence sera plus longue. L’agence ne pourra ni marger ni être efficace (créative et anticonformiste) si le projet ne concerne que du one shot.

Totalement d’accord, ça prend du temps de monter une stratégie, tester, mesurer et en tirer des conclusions. Growth un produit et optimiser les taux (acquisition, activation, retention, engagement, referral…), c’est un travail sur le long terme.

Agence de Growth Hacking ? oui pourquoi pas!
Si l’agence est super spécialisée, par exemple dans l’acquisition d’utilisateurs, la rétention , la conversion, ou même le social e-commerce, ça peut marcher.

Voici quelques exemples d’agences :

Linowski : Une petite agence spécialisée dans l’optimisation des funnels.
SociableLabs : Platform de Social e-commerce. Ils aident les sites d’e-commerce a intégrer une dimension sociale et l’acquisition virale. Ils disposent même d’une équipe de Growth Hackers (leadèe par moi même) qui travaillent full time sur quelques gros clients afin de trouver des nouveaux hacks pour augmenter leurs inscris et revenue.

Mais la ou je suis perplexe, c’est de faire un parallèle entre une agence de marketing classique et une agence de Growth Hackers. Quand on fait du growth hacking, on ne vend pas une stratégie, ou un plan marketing, ou même une recette magique, la seule chose qui compte c’est les résultats, on livre des résultats, il y a que ça qui compte dans le Growth Hacking, et pour livrer des résultats, il faut avoir les deux mains dans le cambouis (Produit).

Pour pouvoir faire ça, il faut être très près du produit, et même avoir la possibilité de coder sur le produit.
Si l’agence ou le Growth Hacker ne peut pas coder et déployer en production, on ne peut pas envisager une externalisation du Growth Hacking.

En gros, l’externalisation ça peut marcher, mais si le client joue le jeux et si l’agence est focussé sur un nombre très limité de clients en même temps (trois au gros max).

4 J'aimes

jsuis complètement d’accord avec toi. Faut avoir l’accès au code pour pouvoir proposer du growth hacking. Mais si c’est le cas je trouve beaucoup plus pertinent que de proposer une presta de marketing.
Par exemple je viens de répondre à un appel d’offre sur une demande de prestation de CM conditionnée par une metric sur le nombre d’inscrit. Ce genre d’annonce n’a pas de sens pour moi dans la mesure ou le nombre d’inscrit est fortement régi par la qualité du produit. Une presta de Growth hacking est plus adapté pour cette offre.

Je pense vraiment qu’une agence de type https://growthrocks.com trouverait son marché en France.
Ce blog illustre bien l’attrait de cette discipline par les startupers.
En tout cas, moi, en tant qu’entrepreneur, je serais prêt à payer pour du scraping ou de l’acquisition de BDD ou pour des tips SEO.