Besoin de feedbacks sur une LP hyper minimaliste


#1

Bonjour à tous,

Avec mon associé nous sommes en train de créer plusieurs landing pages pour tester différents concepts qui n’en sont qu’au stade de l’idée et savoir ainsi sur quel projet se concentrer.

Nous avons pris le parti d’être volontairement très minimaliste sur les LP, une seule page, une headline, une value proposition et un CTA pour aller à l’essentiel, savoir si oui ou non il y a un réel besoin.

J’aimerais beaucoup avoir votre avis sur l’une d’elle que ce soit dans le fond ou la forme.

Voici le lien www.crashtest.fr

Merci beaucoup d’avance.


#2

Une landing page, c’est surtout fait pour tester plusieurs façons de présenter une seule et même idée.

Tester plein d’idées comme ça à la volée, c’est une vision très manichéenne de la création. L’envie est plus importante que l’idée.

Si tu as besoin de tester plusieurs idées, c’est qu’aucune n’est bonne.

La seule idée qui est bonne, c’est celle qui compte assez pour toi; pour que toutes les autres soient effacées.

Bref, le plus important ce n’est pas le product market fit, mais le product founder fit.

Donc, une idée qui au-delà d’être bonne, te ressemble.

Humble avis.


#3

Plus ou moins d’accord avec Camille. On peut avoir envie de tester plusieurs idées. Pas sûr que l’épaisseur de la demande soit suffisament importante ceci dit.

J’aime bien le nom très percutant, et la landing s’applique à elle-même puisque c’est un bon moyen de savoir si il y a une grosse demande sur ce sujet :slight_smile:

Par contre une fois de plus l’orthographe fait fuir, 2 grosses fautes avec si peu de texte…

Le fond très sombre n’inspire pas beaucoup confiance.

Sinon j’aurais directement mis une zone texte pour rentrer l’idée, et après seulement j’aurais demandé l’email. Difficile de ne pas donner l’email une fois qu’on a fait l’effort de décrire son idée. En plus ça te donne des retours.


#4

Aye ! le “product founder fit” fait mal celui-là ! J’irai même jusqu’au “problem founder fit”…parler d’idée n’a que peu de sens à mon humble avis également.

La vraie question est “est-ce que je vis/comprends assez profondément le problème que je veux régler pour accorder chaque minute de mes 5 prochaines années à y apporter une solution.”


#5

Je suis totalement d’accord avec vous sur le fait de trouver un problème à résoudre auquel on croit intimement. Mais je ne vois pas trop le rapport avec mon post, en quoi ce que j’ai décrit était incompatible avec cela et surtout sur quoi vous vous baser pour en déduire cela.
Si c’est sur le côté “on teste pleins d’idées” je vous rassure pour l’instant nous n’en testons que deux et potentiellement une 3eme, on est loin d’un test à la chaine de business juste pour en trouver un à tout prix.
BIen sûr dans tous les cas nous nous attaquons qu’à des problèmes auquel nous avons été confronté d’une manière ou d’une autre et c’est d’ailleurs tellement évident qu’à aucun moment je ne pensais qu’il était necessaire de vous le préciser mais je me suis trompé apparemment.


#6

@camillebesse

"Tester plein d’idées comme ça à la volée, c’est une vision très manichéenne de la création. L’envie est plus importante que l’idée.

Si tu as besoin de tester plusieurs idées, c’est qu’aucune n’est bonne."

Par contre la je ne suis absolument pas d’accord avec toi. Ou plutôt je pense que tu n’as pas compris ce que je cherchais à faire. Je ne teste pas des “idées”, je teste des marchés. Je cherche à savoir si les projets que je souhaite mener ont un marché, répondent à une réelle demande ou non. Et parmis tous les projets qui me tiennent à coeur je choisirai celui qui répond à un plus gros besoin.

Vous avez beau avoir le meilleur “product founder fit” ever, si votre marché est trop petit ou n’existe tout simplement pas alors vous n’irez jamais nulle part. Faire des choses qui ne comptent pas et qui n’intéressent personne c’est l’erreur la plus commune chez les startuppers et ce qui explique une bonne partie des échecs…


#7

Merci pour le retour.

Pourrais tu m’indiquer où sont les fautes stp, je ne les ai pas trouvé ( c’est surement pour cela que je les ai faites d’ailleurs :stuck_out_tongue: )

Sinon l’idée de la zone de texte est intéresasnte, le problème je trouve c’est qu’en demandant aux gens de décrire leurs idées pour qu’ensuite leur dire qu’en gros le service n’existe pais mais sera bientôt disponible, ca donne le sentiment à la personne qu’elle sait juste fait “voler” son idée (même si ca ne veut rien dire on est d’accord )


#8

Salut,

Pour les fautes discribing = describing, releavant c’est relevant, et plutôt que “if you have the guts” un peu long j’enverrai un “If you dare” si tu oses.
Je sais pas où tu vas chercher tes translations mais si tu connais quelqu’un qui parle bien anglais fais le checker avant d’envoyer ça next time car ça fait brouillon.
(J’espère pour vous qu’il existe une demande pour ce type de service, personnellement à moins que l’idée soit prête à être commercialisée aucune chance que je décrive mon idée sur un site web… À la limite ceux qui ont des idées et manque de ressources pour les dev donc ajouter un aspect communautaire ou participatif.)
D’accord avec la zone de texte et le mail sinon c’est bonjour tiens mon idée au revoir. La police du texte n’envoie pas du rêve (j’ai presque mal aux yeux) ce qui contraste avec la fusée derrière.

Bon courage :wink:


Team : CamilleBriceJulienVivianBorisXavierSteven.
Follow @growthhackingfr