Campagne Cold-email sur commerces brick&mortar...

Hello tout le monde,

Je lance une solution dans quelques mois visant les commerces brick & mortar en France.

Voici mon process > une fois la ville sélectionnée, je passe par Phantom Buster / Google Maps qui me sort la liste des boutiques avec leur site WEB…etc via l’url de la requête Google.
Ensuite, je passe cette liste dans la moulinette du Phantom Scrawler pour obtenir les mails, insta…

Le soucis, c’est que beaucoup de mail sont du type « contact@boutique.fr ». Je vais donc vite me faire griller en tant que SPAMER je pense.

Avez-vous des idées / tips à me conseiller ?

Merci à vous, et bonne année 2021 !!

P.

Je pense que ton process est bon et fait le job.

Compliqué de faire mieux au niveau des adresses génériques. Tu pourrais à la limite tenter de faire matcher ta base avec des bases SIRENE / OpenData pour obtenir le nom du dirigeant et tenter de reconstituer son mail.

Voir avec @AOnnen / SociétéInfo ou sinon via DropContact, ping @Denis_Cohen ?

Mon avis : si c’est des petites boutiques, il est aussi fort probable que :

  • contact@boutique.fr soit le seul email sur le NDD.
  • il n’y ait qu’une seule personne derrière cet email et non un réseau de 10 adresses emails à qui ton mail sera rerouté (car dans ce cas c’est problématique niveau délivrabilité).

Ensuite ce qui est important c’est que tu n’envoies pas exactement le même mail à tout le monde et que tu personnalises au moins le nom de la boutique.

Merci beaucoup de ton retour @Neimad

En effet, le niveau de personnalisation est important.

L’idéal serait de pouvoir dans une base de donnée de 1000 adresses par exemple, être capable de faire la différence entre les adresses « contact@… » qui ne concernent qu’une personne et les adresses « contact@… » qui cachent un réseau de mails vers lequel mon message est rerouté.

Il faut donc savoir si l’adresse contact correspond à une boutique indépendante ou à un réseau de boutique. Donc faire un croisement avec une base SIRET ? Ou existe t’il une autre solution ?

Le but étant d’automatiser un maximum toutes ces OP.

Question sur le Phantom Google Maps : il y a une limite journalière de scraping à ne pas dépasser pour ne pas être grillé par Google?

Je vais passer par Lemlist pour les campagnes. Bon choix ?

Merci beaucoup de ton retour @Neimad

PS : tu entends quoi par NDD?

Par NDD j’entends nom de domaine, sorry.

L’idéal serait de pouvoir dans une base de donnée de 1000 adresses par exemple, être capable de faire la différence entre les adresses « contact@… » qui ne concernent qu’une personne et les adresses « contact@… » qui cachent un réseau de mails vers lequel mon message est rerouté.

Il faut donc savoir si l’adresse contact correspond à une boutique indépendante ou à un réseau de boutique. Donc faire un croisement avec une base SIRET ? Ou existe t’il une autre solution ?

Ouais tu peux tenter avec une base SIRET / SIRENE mais ça peut vite être galère, à voir. J’ai pas plus d’info à te donner là-dessus car j’essaie toujours d’éviter d’utiliser les bases SIRENE et compagnie, c’est souvent un bourbier pour matcher les noms publics avec les noms commerciaux / noms de domaines. Peut-être que des personnes plus chevronnées sur le sujet t’aiguilleront mieux.

La version ou te fais pas chier : tu t’emmerdes pas à faire le distingo, tu shootes tout avec une belle personnalisation mais en ayant bien validé les adresses avec Dropcontact, Verifalia ou autre.

Tu t’achètes un nom de domaine dédié à ça, tu chauffes tranquillement l’adresse et ensuite tu shootes ces adresses en y allant mollo et en dépassant pas 100 mails envoyés par jour.

Et Lemlist bon choix.

Enjoy

Ok top, merci de ton retour.

C’est parti !!

Tres simple : Tu decroches ton telephone et tu demandes le responsable (et c’est dur et tu vas te faire jeter). S’il n’est pas la, son nom en correlation avec societedotcom ou similaire.
100 appels par jour durant 5 jours. Il va t’en rester entre 80 et 100. Et la tu auras tes premiers clients, entre 5 et 10 si ton offre fit. C’est la methoe que personne n’aime et pourtant la plus efficace, de loin. Les mails ne sont la que pour rappel.

1 J'aime

Bonjour @lionelp555 ,

Ayant passé 5 ans chez XEROX, la prospection dans le dure, je connaît :wink:

J’ai quelques milliers de commerces à contacter ( 1000 adresses étant un exemple au hasard). Je ne me vois donc pas passer plusieurs milliers de coup de téléphone.

De toutes les façons il faut essayer plusieurs méthodes, avec un process rigoureux.

Mais vous avez raison, il ne faut pas oublier le bon vieux coup de téléphone qui reste une bonne méthode.

Merci de votre retour,

Pierre

5 ans chez Xerox ! Alors t’es un Bon, un très bon meme (je suis un ancien de chez Canon) et tu vas réussir.
Tu sais ce que ca signifie prospection et closing (le plus dur).

Je te parle d’expérience : Si t’as le bon discours - vu ta cible (commerce brick and mortar) - le telephone reste le moyen le plus efficace, le plus difficile etant de trouver le bon pitch.
Si tu as vraiment beaucoup de leads et que tu souhaites te concentrer sur le closing, tu peux sous-traiter ca via un callcenter.

Un ancien de chez Canon. Ah ces vendeurs de copieurs … :wink: Une très bonne école en effet.

Je vais de toutes les manières utiliser différents canaux en fonction de la cible .