Cold Mailing en PME

Bonjour à tous,

travaille dans une toute petite entreprise agricole dans le Sud Ouest où je suis le seul salarié / Business Dev
Depuis quelques semaines, je découvre le monde du Growth et les opportunités que cela offre en matière de développement de base de donnée.
(Autant dire qu’en 10 jours j’ai converti + de prospect qu’en 6 mois)

Je découvre le Cold Mailing et je cherche à développer cela de manière artisanale.

Mes problématiques sont les suivantes :

  • Est-ce que si je crée plusieurs adresses mail via plusieurs PC, cela me permet de changer mes adresses IP d’envoi ?
  • Si ce n’est pas le cas, l’utilisation du réseau 4G est-elle recommandée ?
  • J’ai un objectif de 1000 mails / jours, qui me permettrait d’être correct par rapport à l’évolution de mes bases de donnée : cela semble-t-il réalisable de façon artisanale : publipostage, etc.
  • Pensez vous que l’utilisation d’outil comme lemlist est-il indispensable et correspondrait à mon besoin ?
  • Le warm up de plusieurs mails en même temps est-il correctement réalisable de façon artisanale ?

Merci par avance :slight_smile:

Salut !

" * Est-ce que si je crée plusieurs adresses mail via plusieurs PC, cela me permet de changer mes adresses IP d’envoi ?"

Qui est ton fournisseur de messagerie ? Le même que celui qui héberge le site web de ta boite ?
Si c’est le cas, les emails partent du serveur mail de ton fournisseur. Donc l’IP utilisée est celle du serveur de mail de ton fournisseur.
Donc 4G ou Réseau filaire ca change rien, vu qu’ils ne partent pas de chez toi.
Tu ordonnes leur envoi depuis un client (outlook par exemple) installé sur ton pc quand tu fais du mail classique.

  • J’ai un objectif de 1000 mails / jours, qui me permettrait d’être correct par rapport à l’évolution de mes bases de donnée : cela semble-t-il réalisable de façon artisanale : publipostage, etc.

1000 mails / jour en cold mail faut oublier.
Si tu veux faire 1000/jour, faut faire du mass mailing, mais les résultats sont moins bons que du cold.
40 mail par jour c’est deja bien en cold mail.

  • Pensez vous que l’utilisation d’outil comme lemlist est-il indispensable et correspondrait à mon besoin ?
    Lemlist fait parti des bons outils.
    Tu peux faire le warmup de tes emails, faire du cold mailing, et pourquoi pas intégrer Linkedin sur une version plus chère. Sauf que 1 compte = 1 adresse mail.

Si tu comptes faire du cold mail avec plusieurs adresses, je te conseille de gérer ca avec Emelia qui sera moins cher. Par contre le warm up se fera avec un autre outil.

Mais bon au delà de ca, tu es une petite PME, qui souhaite envoyer 1000 mails par jour.
T’as de quoi assurer un bon follow up derrière ? Toutes tes séquences sont rodées ?
1000 mails / jour sur combien de jour ? Est ce que ta base est bien qualifiée ?
Si ce n’est pas le cas tu vas vite flinguer tes domaines et leur réputation.

Désolé je réponds à la va vite, mais si tu sais apporter des informations complémentaires, on pourra mieux t’aider je pense.

Tout d’abord merci beaucoup pour ta réponse très complète !

Dans un premier temps : Mon fournisseur de messagerie : orange et non ce n’est pas le même qui héberge le site de ma boite qui n’est qu’un site vitrine.

D’accord, je comprends mieux, donc dans tous les cas ça ne part pas de chez moi.

D’accord, je comprends mieux donc la nuance entre cold et mass, mon objectif serait plutôt du Mass Mailing du coup, mais de façon à ne pas griller mes domaines.
Concernant la gestion qui se passe par la suite, c’est clairement mon travail à temps complet, et j’apprends en même temps, ça va de soi.

Ma base est issue de scraping via TripAdvisor, de ce fait, ils ne sont pas non plus optimums.

Disons que j’ai déjà fait des test dans seulement quelques ville, avec 5000 adresse mail, en faisant du bricolage via MailChimp, sans qualification du fichier, et donc à me faire ban mes comptes assez rapidement.
Les bases de données se remplissent de jour en jour et deviennent donc assez conséquence (CHR France/Allemagne/Belgique/Suisse/etc) mais c’est bien beau d’avoir une BDD si on ne sait pas l’exploiter correctement…

Merci en tout cas pour ta réponse très complète !

Mes recos :

  1. Si tu es soucieux d’arriver dans la boite de réception, fais partir tes emails de Google Workspace ou de Office 365. Donc te soucie pas des IPs d’envoi, c’est géré par eux et c’est mieux. Utiliser des setups / serveurs custom = délivrabilité de merde dans 90% des cas. Il faut reproduire le comportement d’un humain qui prospecte et ne pas chercher l’exotisme.

  2. Comme cité plus haut, tu peux utiliser Emelia pour automatiser l’envoi.

  3. 1k cold emails / jour du même nom de domaine = full spam dans 1 mois max. Je dirais qu’en même pas deux semaines ton domaine sera totalement cramé.

La solution c’est le Multi Senders : achète plusieurs noms de domaine (.com, .fr, .co, pas d’extension exotique, pas de tiret, pas de chiffre dans le domaine), mets 1 seule adresse d’envoi par domaine, et envoie maximum 100/200 emails par jour par nom de domaine. Moins t’envoies par domaine, mieux c’est. Article avec détail ici : The best cold email sending strategy to avoid spam.

  1. Branche du warm up sur chaque adresse d’envoi. 40/50 emails de warm up / jour. Le plus artisanal / cheap c’est d’utiliser le free warm up de Gmass même s’il est dégueu : Gwarm.

  2. Même si t’aimes l’artisanat : mets un lien d’unsubscribe dans tes emails. Si pas de lien => + de tes emails marqués en spam, c’est mathématique. Et si trop d’emails marqués en spam = full spam en un temps record. Méga important.

1 « J'aime »

Tout d’abord merci beaucoup pour ta réponse extrêmement complète qui me permet de comprendre beaucoup plus en détail les différentes étapes à faire et les contraintes.

Effectivement quand on part de la méthode : publipostage word avec 2000 mails, à warm-up, cold mailing, emailer, etc, on change de monde et presque de métier, mais ça fait du bien !

Je vais donc me pencher très sérieusement sur Emelia, ainsi que sur la création donc de trois noms de domaine, avec trois mails, qui correspondre à la gestion à 19 €/mois d’Emelia, et sur 25 jours ouvré à 200 / mails jour, cela permettrait de faire déjà tourner au grand max, sans cycle de relance 15K mail / mois. Ce qui est déjà très conséquent pour la taille de l’entreprise, les moyens mis en place et les objectifs à réaliser.

Juste une petite question, comment peut-on mettre en place le lien de unsubscribed si on passe par des méthodes plus artisanales ?

Encore merci pour cette aide !

Hello Neimad

j’ai vu que tu parlais de Gmass et je suis actuellement en train de faire un warm up avec cette solution.
Par contre tu penses quoi de leur solution sur les campagnes ? Vu que tu ecris que Gwarm est degueu, j’imagine que tu penses du mal du reste, pourtant la connexion directe google workspace/gmail est tentante. Merci pour tes conseils.

@Motorcycle24

Si tu utilises Emelia, ils permettent d’insérer un lien d’unsubscribe. Tous les outils d’envoi le permettent, sauf les trucs sombres qui t’emmènent droit vers le dossier spam.

@stephane_growth

En gros Gmass c’est la Fiat Panda de l’envoi d’emails. Ca fait le taff de rouler mais c’est moche et mal foutu. C’est bien quand t’es un peu fauché mais après tu passes à du plus solide / scalable / UX friendly.

Leur warming tool est dégueu car : quasi zero info sur ta délivrabilité / réputation, contenus d’emails bullshit qui n’ont aucun sens, algo à la con, UX de chiotte. Fiat Panda quoi, mais c’est toujours mieux qu’une trottinette.

Hello, hors sujet mais quand tu dis que tes BDDs se remplissent de j en j, ça se fait automatiquement ? Si oui, comment procèdes-tu pour que ce soit le cas ?
Concernant le cold mailing, j’ai eu le même pb où je me faisais ban rapidement car trop de spam. Je conseillerais d’optimiser au maximum la qualité et la personnalisation des emails et de diminuer le nombre d’envois par j (j’'avais lancé une campagne avec 500 mails par j sur hubspot sur 2 semaines et mon compte email a littéralement sauté).
Il faut aussi un bon worflow derrière pour gérer les réponses et prise de rdv

Merci pour ta reponse. Trés claire.