Envoyer un e-mail commercial sans autorisation : Quels risques ?


#1

Bonjour à tous,

Je me permets de poster un petit message sur le forum car dans le cas de ma création de société je suis à la recherche de réponses à mes questions.

Je suis en mesure de me constituer une liste d’adresses mails très ciblées de prospects. Bien entendu cette liste sera constituée de manière manuelle sans l’autorisation de contact des intéressés. Ma question : Est-il légale de contacter des personnes de manière spontanée pour lui faire part de son projet ? A quel moment cela est-il considéré comme du spam ? Que risque-t-on pour l’utilisation de ce genre de méthode ?

En vous remerciant par avance pour votre aide,

Boliat


#2

Hello,

Au niveau de la loi, voilà ce qui est dit : https://fr.sendinblue.com/blog/rgpd-consequences-emailing/

Dans la pratique, c’est un peu différent.

Ce qui est important c’est plutôt que si tu essaies d’envoyer 10.000 mails d’un coup sur des adresses opt-out, tu risques d’avoir du mal à arriver en boîte de réception et tu vas être considéré rapidement comme un spammer. Si tu veux pas être blacklisté après ton 1er envoi il faut que tu y ailles doucement.

Je te conseille de partir sur quelque chose du genre de YAMM au début (https://yet-another-mail-merge.com/) ou tu fais partir une cinquantaine de mails par jour. Tu peux te faire deux adresses mails et en faire partir une 100aine par jours.

L’avantage de YAMM c’est que les mails donnent l’impression d’avoir été écrit directement à la personne vu qu’ils partent d’une boîte “perso”.

Avec le petit volume quotidien ca te permet de tester ton message et de l’affiner rapidement. 1ère semaine tu testes le même mail avec deux objets différents (objet A boîte 1 ; objet B boîte 2) - 2ème semaine tu gardes le meilleur objet et tu travailles tes CTA dans le mail etc

Si ta base est bien ciblée et que ton message est bon, c’est le meilleur moyen d’avoir des résultats rapidement selon moi. Ca permet de tester bcp de choses rapidement aussi.

Et pour nettoyer ta base check les outils de la toolbox : La toolbox du Growth Hacker 🛠

En espérant t’avoir aidé


#3

Ce sont des adresses B2B ou B2C ? Si c’est du B2C c’est interdit par le rgdp, si c’est de la prospection B2B, c’est autorisé en toute lettres dans le reglement rgpd


#4

Vrai tant que ce ne sont des adresses rôle (comme contact@example.com), mais pas des adresses nominatives du type PrénomNom@example.com.
Ces adresses sont alors considérées comme des données personnelles et leur collecte déloyale est interdit (même en BtoB) par la loi française dite Informatique et Libertés.

Au-delà, le danger est élevé (les sanctions font mal), mais le risque relativement faible… même si avec RGPD la sensibilité des personnes sur leurs données privées s’est largement accrue.


#5

Ha bon, prenom.nom@entreprise.com est interdit par la loi ?


#6

aïe aïe

“La définition des données personnelles est élargie à tout ce qui peut permettre d’identifier un individu”
source: https://fr.sendinblue.com/blog/rgpd-consequences-emailing/

en conséquence même un email d’entreprise (sauf les fonctions comme contact, info, sales…) est illégal Oups!!!

Mais Mais il y a de l’espoir …encore
A noter que le RGPD prévoit 2 exceptions pour lesquelles l’obtention du consentement n’est pas obligatoire dont : Pour les contacts B2B, c’est à dire des adresses email professionnelles et à condition que la prospection soit en rapport avec l’activité exercée par le destinataire


#7

je suis en Afrique centrale et je ne sais pas que ce soit la même législation concernant l’emailing marketing, donc si vous avez un article parlant de cela merci de m’informer.


#8

Bonjour Frans,

La RGPD est valable pour toutes les activités cible directement des résidents européens . https://www.cnil.fr/fr/rgpd-de-quoi-parle-t-on.

Bonne Journée


#9

Merci racty_c super réponse.
Bonne journée


#10

Hello

c’est autorisé si l’adresse mail pro est disponible publiquement , si achetée dans une DB sans l’accord du propriétaire de la dit adresse c’est illégal au niveau du RGPD.
je parle pour de l’envoie de masse au cas par cas c’est autorisé si vous pouvez prouvé d’où cela provient (carte de visite, linkedin etc…).


#11

Tout à fait , je confirme mais vous avez l’obligation de vérifier auprès de votre fournisseurs de DB qu’ils ont bien eu l’autorisation de monétiser cette donnée à moins que vous les ayez récupéré sur le web (donc publique), mais vous devenez également responsable de ses données donc attention au stockage de vos données également .


Team : CamilleBriceJulienVivianBorisXavierSteven.
Follow @growthhackingfr