Growth hacker chez JobProd ?

Hello tous,

Je suis Romain Brouard, co-fondateur et dirigeant de JobProd. Notre startup de 6 personnes est en pleine expansion (+100% de croissance / an) et recherche un growth hacker talentueux.

Vous viendrez chez nous pour :

  • Avoir le lead sur notre stratégie web (site internet) et d’acquisition d’utilisateurs
  • Apporter une contribution centrale à l’expansion de JobProd car c’est un rôle de pivot entre les différentes couches chez jobprod (stratégie, croissance business, produit -UX-, développement web)
  • Travailler avec des personnes super talentueuses et investies
  • Avoir beaucoup d’autonomie et un super cadre de travail (télétravail, qui n’exclue pas des réunions et séminaires très fréquents)

Voici l’offre : https://jobprod.com/jobs/product
Nous attendons votre candidature avec impatience. N’hésitez-pas si vous avez des questions.

Romain

1 J'aime

Bonjour,

Vous n’avez pas besoin d’un « growth hacker » si vous avez déjà une croissance à 3 chiffres, c’est justement le rôle de ce métier d’apporter une forte croissance à une activité naissante qui progresse trop lentement.

Vous auriez plutôt besoin d’un Webmarketeur plus classique pour travailler une identité de marque et un développement plus pérenne (programme de fidélisation, upselling…) en plus de l’acquisition.

Bonne journée.

Merci pour votre commentaire, c’est intéressant.
En réalité, si nous avons besoin d’un growth hacker, pour réaliser une croissance encore plus forte et garder notre cap :slight_smile:

1 J'aime

Oui le début, c’est la traction (qui fait aussi appel au growth hacking). Et justement si le business modèle est validé + une bonne traction. Alors le « growth » rentre en jeu.

Le « growth » est le pendant de tous les métiers du marketing…

Le but du growth hacker est d’amorcer la traction, une fois celle-ci en place, il faut travailler a consolider le business model avec les attentes clients, et ça c’est le rôle de tout bon marketeur (pas seulement dans le web).
L’effet boule de neige est ensuite amorcé. Si vous cassez ceci en voulant toujours plus, vous allez atteindre trop rapidement votre point de saturation et le « growth » ne sera plus possible, bloqué par votre course en avant ne permettant plus la construction à long terme.

J’ai vu des sociétés côté en bourse faire la même erreur. Le CT prend le pas sur le MT et LT.
Il en a résulté par une chute considérable du CA, des effectifs et de la valeur boursière.

Cordialement,

Une croissance se calcule par semaine quand on est une startup. 100% de croissance par an ça peut être très très nul suivant le chiffre de départ ^^