Je ne code pas et voici les growthhacks que j'ai mis en place


#1

On pourrait aujourd’hui penser qu’il faille absolument un ingénieur pour mettre en place des tactiques d’automatisation destinées à la croissance.
Faux, voici 5 exemples que vous pouvez vous-même mettre en place.
J’ai énormément échangé avec une personne souhaitant lancer sa startup.
Il me demandait notamment comment faire pour obtenir un bon traffic sur le web et je lui ai instinctivement suggéré de lancer un blog pour attirer des lecteurs.
Sa première réaction fut une excuse classique:


A première vue, c’est l’exemple typique du syndrome “mais je…”: une pathologie dont je — et beaucoup d’entre nous — souffrons. Qui parfois nous font réagir par la négative à un conseil qui nous a été donné, expliquant d’abord pourquoi ne peut-on pas, plutôt que de réfléchir à comment y arriver.
Mais en réalité, c’est une bonne question.
Lorsque l’on regarde du côté des entreprises qui possèdent des “growth hackers” à temps complet et des développeurs concentrés sur le produit et le marketing, comment ne pas se dire “Je ne peux pas m’y mettre tout de suite”.
Alors, non, vous ne pouvez pas reproduire ce que font ces entreprises tout de suite.
En revanche, il y a tellement de moyens qui ne requièrent ni développeur ni designer pour arriver à ses fins, c’est à dire à la croissance.
Si vous cherchez la croissance et que ces ressources vous sont limitées (comme nous tous), voilà cinq petites victoires à mettre en place dès maintenant:

1) Un e-mail de bienvenue qui engage

A chaque fois que je m’inscris sur un site ou une application, je reçois un email de bienvenue.
Malheureusement, ces emails -surtout ceux qui ne viennent qu’avec un message “inscription confirmée”- passent à côté d’une belle opportunité.
Si vous êtes sur le point de retenir l’attention d’un utilisateur, pourquoi ne pas en profiter pour créer un échange et le rendre intéressant pour vous et lui?
Nous avons testé des messages d’onboarding, et la plus grosse victoire fut lorsque nous testions un chaleureux message de bienvenue:
1/ Un message personnel et chaleureux venant de ma part.
2/ Une petite explication sur les actualités à venir.
3/ Une petite question: “pourquoi vous êtes-vous inscrit sur AppiJob?”

Les réponses à ce mail ont été d’une aide précieuse dans nos efforts pour générer de la croissance.
On peut grâce à cela apprendre ce que ressent l’utilisateur, de façon précise (émotions, problème) lorsqu’il s’inscrit sur AppiJob, et de ce fait les véritables raisons qui l’ont poussées à s’inscrire.


C’est exactement le type d’échange que nous voulions dans notre démarche marketing. Quelque chose qui parle directement au prospect, dans ses mots et qui engage un dialogue, de manière à vérifier nos hypothèses.

Comment le mettre en place sans être dev: Configurer simplement un email automatique via votre logiciel d’emailing ou CRM (Mailchimp, MailGet…). Si vous n’avez pas encore installé de tel logiciel, faites une copie d’un email et envoyez-me simplement à la main à chaque qu’une nouvelle personne s’inscrit.

2) Incentives

D’une précédente expérience, j’ai constaté la puissance de ces petits cadeaux sur l’acquisition d’emails.
Ils sont notamment extrêmement puissants pour collecter de nouvelles souscriptions, et générer du traffic depuis des partages Twitter et Facebook. Un élément essentiel pour construire une communauté.
Vos incentives n’ont pas à vocation à vous mettre sur la paille ; des collections d’ouvrages spécialisés par exemple pourraient vous coûter 50 euros, et vous rapporter plus de 1500 souscriptions, avec un taux de conversion de 9,8% des visiteurs s’étant simplement rendu sur le lien.
Il y a également des incentives qui ne demandent que du temps, ce fut le cas avec AppiJob, lorsque nous avions nettoyé en profondeur l’appartement du gagnant.
Les concours sont un super moyen d’enrichir votre base de données, d’avoir son produit mis en avant sur les réseaux sociaux, et bien sûr d’acquérir de nouveaux utilisateurs sur votre plateforme.

Comment le mettre en place sans être dev: Inscrivez-vous à Rafflecopter(à partir de $13/m), c’est le seul outil dont vous aurez besoin. Une fois votre récompense trouvée, si vous ne pouvez pas ajouter un petit bout de Javascript sur votre site ou blog, mettez simplement le lien sur la page de la récompense que Rafflecopter aura créé pour vous.

3) Avoir un Blog

Cela semble évident, mais beaucoup d’entrepreneurs ne prennent pas en compte le réel pouvoir du blog car ils imaginent une complexité technique qui en réalité n’en est pas une.
Il est facile de ne pas s’y mettre, prétextant qu’il faille coder ses posts soi-même (il est vrai qu’un beau blog peut nécessiter quelques lignes de code) ou qu’il nécessite de superbes widgets et des logiciels pour l’optimiser.
Le fait est qu’en réalité, pour démarrer, vous n’avez besoin de rien de tout ça. Au premier jour, vous pouvez commencer sans avoir aucun background technique.
Le blog est un moyen très puissant pour générer de l’activité et de la croissance, d’ailleurs tout le monde peut reproduire un système qui marche bien.

De zéro à un blog très suivi

1/ Trouver quels sont les problèmes de vos utilisateurs/lecteurs. Parlez-leur. Faites des recherches de mots-clés (Google keyword planner), envoyez des enquêtes en ligne.
2/ Ecrire des contenus qui répondent à ces problèmes. C’est l’étape qui est la moins naturelle pour la plupart des gens, mais en réalité, nous sommes plus préparés que l’on ne le croit. Just start. Sérieusement. faites des recherches sur un thème, utilisez de belles images, racontez une histoire.
3/ Créer une audience de gens à l’écoute. C’est la partie la plus longue à bâtir, mais c’est en réalité, la plus importante. Essayez de toucher des influenceurs, écrivez des posts sur d’autre blog.
4/ Recommencer. Continuez et continuez jusqu’à saturation, si votre produit est suffisament bon, vous aurez des clients. Je vous le promets.

Comment le mettre en place sans ingénieur: Créez vous un blog Wordpress. Sincèrement, c’est super simple à installer, il possède tous les plugins nécessaires pour récolter les mails, automatiser des emails, et vous pourrez toujours passer à une version plus complexe une fois le modèle validée. Lean startup oblige…

4) Réponses automatiques

Que faire avec toutes ces nouvelles adresses email?
Si vous êtes comme la plupart des bloggeurs, rien du tout. Vous leur enverrez des nouvelles lors du prochain article, et rien de plus.
Mais vous n’êtes pas comme tous les bloggeurs. Vous allez utiliser votre blog pour booster la croissance de votre produit. C’est là que la réponse automatique rentre en jeu.
Tous les softs d’emarketing et emailing possède un autoresponder: Une série de mails automatisés envoyée à chaque nouvel inscrit.
On a passé beaucoup de temps à tester et optimiser nos autoresponders, on a trouvé que certains étaient plus performants, lorsque:
Il dit à l’utilisateur ce qu’il s’apprête à recevoir de notre part sur sa boîte mail.
Il livre du contenu de qualité qui répond à leurs problèmes.
Il termine avec un gros call to action pour s’inscrire.
Depuis que nous avons implémenté la dernière version de notre mail automatique d’onboarding pour les nouveaux inscrits à la newsletter, notre rétention à 30 jours a grimpé de plus de 25%.

Comment le mettre en place sans ingénieur: Ecrivez vos emails dans un Google Doc, et les copier dans votre logiciel d’emailing.

5) Développement de la clientèle

Pour AppiJob, la meilleure technique de croissance que nous avons pour l’instant testée n’inclut pas de technique du tout.
Les mails automatiques sont un bon exemple, mais le développement de la clientèle est tout à fait autre chose.
J’ai passé de nombreuses heures à parler à chacun de nos utilisateurs. Cela représente beaucoup de temps, mais c’est en réalité les heures les plus productives passées sur la croissance.
J’avais alors envoyé un mail à chacun qui ressemblait à ça:

Dans la conversation qui suit, nous avons appris de nouvelles informations inédites et avons récolté des feedbacks de qualité. Notamment pour orienter nos décisions dans la bonne direction:
Lorsque notre onboarding nécessitait de l’amélioration pour plus de rétention(et comprendre exactement quoi changer).
Les choses qui empêchaient le clients d’achever son parcours d’achat (et comment enlever ces barrières et limiter ces frictions).
Connaître exactement les persona de notre base de données (et comment mieux les cibler).
Et bien plus encore.
Si vous n’avez pas encore expérimenté une réelle politique de développement client, alors faites-le, croyez moi. Vous trouverez des informations précieuses qui vous seront essentielles pour votre croissance.

Comment le mettre en place sans ingénieur: Envoyez un email à vos clients pour programmer une discussion. Utilisez google agenda pour l’emploi du temps et Google spreadsheet pour les feedbacks.
Non vous n’avez pas besoin de Hackers pour “Hacker” votre croissance
Au premier jour d’une startup, tout est limité, y compris le temps de chacun. Si tous les membres de l’équipe portent différentes casquettes, cela peut amplement suffire.
Ne pas avoir de développeurs n’est pas une excuse pour ne pas mettre en place une stratégie et utiliser des outils pour générer de la croissance.
J’espère que ce post vous donnera quelques idées de tactiques à mettre en pratique.


#2

Cool ton article @BennySchafier. Par contre attention votre site est infecté par un iframe.


#3

Le growth hacking n’étant pas une compétence mais un mindset avant tout…voilà de quoi le rappeler !


#4

Top ton article @BennySchafier ! Congrats !!


#5

Merci beaucoup!


#6

Tout à fait, d’ailleurs j’aime parfois parler de social hacking (aller vers les autres et apprendre) plus que d’automatisation pure et dure.


#7

Ce charmant nom que tu donnes est en effet une composante majeur, mais à mon sens de la startup dans son ensemble. Il est (quasi)impossible de construire un produit sans être proche de son marché. En tout cas, si tu veux un produit qui réponde à un painpoint.

Après là où le “social hacking” peut prendre son sens c’est à partir de la créativité que tu met dans la recherche de solutions pour te rapprocher de ton marché et le comprendre. Cf l’histoire de Blablacar et les “faux” covoiturages de Mazzella !


#8

Merci de ces infos j’en prends note pour ma nouvelle plateforme https://www.taptapdeal.com


#9

J’adore . Props @BennySchafier \o/


#10

Merci @gkaam


#11

Excellent article!
Je ne connaissais pas Rafflecopter, merci beaucoup


#12

Article très intéressant et pratique ! Merci beaucoup.


#13

Bravo pour ton article.
Je ne connaissais pas RaffleCopter ça a l’air pas mal du tout.


#14

pour le coup j’ai pas compris RaffleCopter ?


#15

Top! Merci!


#16

Salut !

Merci pour ces conseils particulièrement intéressants que je viens d’appliquer.

Si tu n’as pas de réponse des utilisateurs, est-ce que tu les relances ? Si oui, comment fais-tu pour ne pas être insistant ?

Pour récupérer de bons Feedback, est-ce que tu démarres une conversation avec eux ? Si oui, quelles sont les questions pertinentes à leur poser sans paraître trop intrusif non plus ?


#17

Tres bon article!


Team : CamilleBriceJulienVivianBorisXavierSteven.
Follow @growthhackingfr