L'utilité d'un responsable Marketing d'une une startup en phase amorçage ?

#1

J’ouvre un sujet pour recueillir votre avis et feedback.
Dans les startups en phase amorçage (j’entends Startups qui n’ont pas encore trouvé leur Product Market fit ou qui viennent tout juste de le trouver), on voit certaines boites structurées de deux façons : CEO + dev + CMO ou CEO + dev + Growth Hacker.
Je me pose la question sur l’organisation la plus efficace.
Dans le cas des startups avec un marketeur qui n’a pas de base technique au code, je trouve que celui-ci cannibalise l’équipe dév (voir toute la boite) pour imposer ces recommandations et fabriquer ces actions.
Dans le cas des startups avec un Growth Hackeur, je trouve que le GH est beaucoup plus autonome et permet au reste de l’équipe d’être plus focus sur leur métier.
Avez-vous ce même avis ?

#2

Personnellement, je pense que le code est vraiment anecdotique.
Que tu saches dev ou non, ce n’est pas le plus important.
Le code, c’est malheureusement devenu un métier d’exploité.
Très facile de trouver un dev dans les pays en voie de développement, qui réalisera ton idée, pour quelques euros, et parfois mieux que par des Français.

La qualité d’un bon Growth “hacker”, ou plutôt du growth manager, c’est sa créativité, et son planning stratégique.

En gros, un créatif, plus intéresser par l’aspect technique que l’aspect physique.

Il lui faut avoir de très bonnes bases techniques, mais un niveau ingénieur, non.

De toute façon “savoir développer”, n’a plus aucuns sens, les échelles sont énormes entre un moyen et un excellent dev, sans parler de la pléthore de langages. “Savoir développer” n’a donc plus aucun sens, il faut préciser.

Si c’est un bon ou excellent dev, il ne devrait pas être growth hacker, mais développeur.

Je n’ai volontairement pas répondu à ta question, car pour y répondre, il faudrait connaitre les autres qualités de la personne, pour savoir si c’est important ou non son manque technique.

Désolé, je suis parti loin :wink:

1 Like
#3

Plutôt d’accord avec @camillebesse

Une triptyque que je trouve efficace :

  • Growth Marketer (growth hacker ne veut plus rien dire à mon sens vu tout ce qu’on voit sur le web…) : un marketer version 2015 avec un mindset Growth et une connaissance des process liés

  • Dev / CTO : un mec capable de dev un produit côté front et solide en back, possiblement plus axé sur l’impact que son code va apporter au produit plutôt que la propreté de celui-ci. Si une fois le produit codé, le product/market fit existe, alors on s’intéressera à le rendre “propre”

  • Webdesigner : orienté UX, capable aussi de faire un truc propre côté branding.

Ces 3 compétences mises ensemble permettent de monter n’importe quel projet web, après il faut que chacun ou au moins 2 d’entre eux ait une vision et un intérêt pour la créa d’un produit. Tout tourne autour du produit, c’est le plus important.

Dans ta prés, tu mets CEO mais il apporte quoi le CEO dans le projet ? Ca veut rien dire CEO, enfin, zuckerberg est CEO de FB mais c’était avant tout un dev.

4 Likes
#4

I’m CTO Bitch!

#5

Conversation complémentaire :

#6

Pour moi un mec qui est super compétent en Marketing est aussi chaud à trouver qu’un mec super compétent en dév.
Donc soit tu prends un marketer + un dev mais ça fait 2 salaires à gérer ,pas facile pour une start-up ou alors tu prends un hybride market/dev mais qui ne fera ralentir le projet au niveau technique et qui fera des erreurs niveau market .
Pour moi le growth-hack hacker fait le lien entre le market et la tech mais n’est ni un codeur de haut niveau ni un marketer de haut niveau mais est néanmoins indispensable dans une start-up numérique ou les 2 aspects sont extrêmement liés.

Enfin le marketing à 2 missions principales : comprendre le besoin des clients et se différencier / positionner par rapport aux concurrents , or il y a beaucoup de startups qui se lancent sur des nouveaux marches avec peu ou pas de concurrence et qui ont une team devs + experts métiers. Dans ce cas là le market n’est pas du tout indispensable et elles arrivent à générer beaucoup de croissance sans marketing.
Par contre les compétences marketing devienne t indispensable dès lors que la concurrence commence à arriver.

#7

Salut
d’accord avec @camillebesse sur la nécessité pour un growth hacker de coder…
en tous les cas, pour répondre à ta question @Curation2web je dirai que tes deux propositions se rejoignent :

un bon marketeux doit absolument penser comme un Growth Hacker et connaitre toutes les techniques de Hack possible et imaginable. Comment veux-tu, en tant que marketeur, disrupter ton acquisition, ton engagement, ton panier moyen, si tu n’a pas ;es connaissances d’un growth hacker ?

Donc pour moi le trio gagnant des co-fondateurs d’une startup :
CEO (admin, levée de fond, RH, compta, reporting investisseurs) + CTO + Growth Marketeur (pour reprendre la réponse de @JulienD)

1 Like

Team : CamilleBriceJulienVivianBorisXavierSteven.