Poster sur blog perso puis medium/linkedin / Impact sur le SEO

Bonjour à tous,

J’ai posé la question à plusieurs personnes récemment et les réponses étaient divergentes.

Si je poste un article sur mon blog personnel puis en fait ensuite la promotion en le repostant sur des plateformes comme Medium et Linkedin.

Cela aura t-il un impact négatif sur le référencement de l’article sur mon blog ?

Si oui, comment éviter cela ?

Bonjour @JC_Kurdali

Je ne suis pas un expert en référencement. Mais je serais comme même d’avis à créer du contenu unique sur chaque support.

Et au-delà même de l’aspect référencement, quel est l’intérêt du lecteur de lire le même texte sur 3 supports différents ?

Bonjour,

Si les pages sur lesquelles tu postes ton article de nouveau sont indexées par Google, alors oui tu prends un risque avec ton contenu dupliqué.Si tu postes sur des spots avec de l’autorité, tu risques de voir ces pages mieux indexées que l’original et tu risques une penalité sur ton site.(Google n’attribue pas tjrs la bonne paternité à un article).

Conclusion: Réécrire tes articles (1 par plateforme).

Merci pour ta réponse.

L’intérêt aurait été de driver/acquérir du trafic via des sites ayant une audience bien supérieur qu’un site tel qu’un blog personnel.

Merci Karni pour ta réponse.

C’est bien ce que je pensais, même en postant dans un second temps sur une plateforme comme medium le risque de pénalité est présent.

Plus le fait de ne pas se voir attribuer la paternité du contenu, ça fait suffisamment d’arguments pour m’éviter de faire cette erreur ! :wink:

@JC_Kurdali : ça dépend aussi beaucoup de quel est ton objectif. Si tu choisis de poster sur Medium ou sur LinkedIn, tu peux bénéficier d’effet de redistribution de ton contenu bien plus importants (si LinkedIn choisit de pousser ton article ou si Medium le signale comme intéressant à d’autres utilisateurs) que tu n’auras pas du tout avec ton propre blog.

À l’inverse, avoir ton propre blog te donne plus de contrôle sur le branding et la façon dont sont affichés tes contenus ainsi que que sur la collecte de données utilisateurs. Donc si j’étais toi je me poserais d’abord la question de mes objectifs avant de décider sur quel canal poster un article donné.

Une solution pouvant être de faire des articles plus courts sur Medium ou LinkedIn, qui redirigent vers une série plus longue postée sur ton blog…

3 J'aimes

Hello,

Un guide simple sur le duplicate content : https://moz.com/learn/seo/duplicate-content
Je pense que tu devrais te pencher sur le “canonical” ou le “nofollow” :wink:

@guillaumelerouge : l’idée est de développer mon propre blog et d’avoir mon audience.

Je peux donc tirer de bons enseignements grâce à ton post, merci !

@Mehdi_Chk : Ah Moz ! :slightly_smiling: Merci pour le lien j’irai lire ce guide dès que possible.

Je pense qu’il faut absolument poster des contenus uniques sur chaque plateforme. Suivant la thématique de chaque article, tu dois te poser la question de savoir où il peut te rapporter le plus de notoriété.

Poster sur son blog est la finalité, mais si un article sur Medium très long et complet rencontre une forte visibilité, ça permettra de développer plus facilement ta notoriété. Le même sur ton blog qui n’a pas le même potentiel viral serait peut être passé inaperçu.

Merci @bastien !

Grâce à vos réponses j’ai pu commencer à mettre en place une stratégie de contenu en fonction des plateformes.

Je donnerai les résultats ici dans quelques mois ! :wink:

Effectivement si tu postes sur plusieurs plateformes, les moteurs n’indexeront qu’un seul de tes articles, et plutôt celui posté sur le site ayant le plus d’autorité.
Cependant Google recommande de mettre un lien depuis chacun de tes articles vers l’article original

Soyez prudent en diffusant votre contenu : si vous publiez votre contenu sur d'autres sites, nous afficherons systématiquement la version jugée la plus appropriée pour les internautes pour chaque recherche donnée, qui pourra correspondre ou non à celle que vous préférez. Cependant, il est utile de s'assurer que chaque site sur lequel votre contenu est diffusé inclut un lien renvoyant vers votre article original. Vous pouvez également demander à ceux qui utilisent votre contenu diffusé d'utiliser la balise Meta noindex pour empêcher les moteurs de recherche d'indexer leur version du contenu.

source

C’est notamment le cas pour cet article sur Linkedin : Le Directeur Innovation, une fonction qui prend de plus en plus de poids

L’auteur indique la source en bas de la page, en faisant un lien vers l’article original.

En tapant le titre de l’article dans google, on obtient la liste des sites où l’article a été publié ici
.

Puis en tapant juste Directeur Innovation, l’article original apparait bien en première position.

Cette méthode lui a sans doute permis d’acquérir de nombreux liens car étant diffusé sur beaucoup de supports, il a obtenu une très grande visibilité.
Ces liens ont été redirigés “canonicalement” vers l’article original. Le lien de l’article dupliqué vers l’article original faisant office de balise canonical

J’ai regardé le TF et DA de hbrfrance.fr et j’obtiens respectivement 21 et 35 ce qui n’est pas énorme, à tester cependant sur des sites ayant moins d’autorité.

1 J'aime

Merci beaucoup pour ta réponse @antoineb.

Si je comprends bien, il est donc possible de mettre un article dupliqué sur un site tiers (linkedin par exemple) puis de mettre à la fin de celui ci un lien vers notre site ou l’article original a été publié.

Dans ce cas il faut préciser que le lien qui redirige vers mon site est un lien canonical c’est bien ca ?

Non il faut juste mettre le lien. Le canonical se gère dans le code HTML donc tu n’y auras pas accés.

Je ne sais pas si ça marche à 100% mais c’est en tout cas ce que recommande Google

@antoineb Donc comme il n’a aucune maitrise sur les canonical / no index des sites en question…Imagine que les sites ne suivent pas ses instructions, il fait quoi ? Je ne pense pas que ça soit le conseil optimal pour ce cas d’espèce.

Par ailleurs l’intérêt de rédiger un contenu unique est multiple :

-Tu adaptes le contenu aux cibles et aux supports : + performant pour susciter l’intérêt et t’envoyer du traffic ciblé.

-Tu peux travailler des mots clés distincts sur chaque article et des landing pages différentes :+ performant pour le SEO et la conversion.

Bref c’est pas pour rien que tous les SEO de France évitent le DC.Les agences paient des rédacteurs pour ça, même les BH font du content spining pour éviter le DC.

Ce n’est pas le site qui doit suivre ses instructions, c’est le moteur qui voyant deux articles identiques n’indexe que celui vers lequel pointe le lien.(exactement comme une canonical, voir les guidelines de google)

Je n’ai pas dit que c’était le moyen optimal (c’est mieux de faire une canonical ou un noindex dans le code de l’article dupliqué mais il n’a pas la main dessus ) mais penses tu vraiment que tout le monde a le temps de rédiger 10 fois le même article en changeant le wording pour chaque plateforme ??

Imagine qu’il poste sur 20 plateformes différents , il ne va pas se retaper un article de 1000 mots à chaque fois.

De plus pour écrire 2 articles sur le même sujet tout en évitant le DC il faut avoir déjà une expertise dans le domaine. Les algos utilisés par google comme le cosinus de salton, le ngram, le TF/IDF, WDF/IDF permettant facilement soit d’assimiler 2 articles écrits différemment comme étant dupliqué ou alors comme n’étant pas assez pertinents par rapport à la requête.(en gros en se contentant de “reformuler” tes phrases tu risques d’être moins pertinent par rapport au ngram ou au WDF/IDF alors que le cosinus de salton peut très facilement détecter une ressemblance entre 2 textes. En couplant LSA et Salton , c’est aussi très facile de détecter 2 textes spinnés.)

Après il faut faire la ratio entre le temps, le risque de DC et la visibilité obtenue sur les différentes plateformes.

.
Le DC doit être évité si l’on souhaite que chaque page crée soit indexée , soit au sein d’un même site ou entre deux sites différents.

Là son but n’est pas d’indexer ses articles publiés sur medium, linkedin etc mais juste d’indexer l’article de son blog et d’aller chercher de la visibilité sur les plateformes de blogging.

Relis bien sa question " est ce que celà aura un impact négatif sur le référencement de l’article sur mon blog"

La réponse est donc “non celà n’aura pas d’impact négatif en faisant pointer un lien de l’article linkedin vers l’article original”.

Par contre si sa question avait été à la fois de référencer l’article de son blog et ses articles publiés sur les différentes plateformes, là bien évidemment il faudrait écrire des articles différents à chaque fois, mais ce n’était pas le sens de sa question.

En faisant pointer un lien vers son blog sur chaque plateforme ou il publie, il permet à l’article original d’être indexé ( le lien joue le rôle de balise canonical encore une fois) tout en allant chercher de la visibilité sur les plateformes

PS:Le content spinning c’est bien pour des articles pour un niveau 2 ou 3 de ton réseau de site mais pour être crédible auprès d’une communauté d’experts ce n’est pas conseillé :wink:

Je pense que tu n’a pas compris ma phrases sur les instructions.Je faisais mention des instructions qu’on peut donner au webmaster/contact du site sur lequel l’article sera publié…

Perso je ne vois pas de problème à rédiger 20 articles mais bon admettons…Sinon en 2016 tu sais qu’on peut sous traiter les taches chronophages par exemple en déléguant à un rédacteur SEO, des stagiaires, une agence … ?

20 articles bien rédigés et opti SEO sont quand même une reele plus value par rapport à un article unique.Si 20 pages uniques ça te fait peur alors qu’est ce que tu diras quand un client voudra des cocons sémantiques pour son site .

Si tu sais que ta méthode est inapplicable dans le contexte de JC_Kurdali, dans ce cas pourquoi l’évoquer sur ce thread ?

Ton passage sur le cosinus de Salton il sert à quoi ? A part montrer que tu connais le sujet, du moins la théorie.Merci quand même pour le refresh et les frères Peronnet ^^.

Perso je me contrefiche de ton histoire de crédibilité et de communauté “d’experts”,.Tu sembles avoir une haute estime de toi même vu que tu te compares à un expert.Le concept même d’expert SEO est une tartufferie compte tenu du fait que personne ne connaitra jamais les entrailles ce ce foutu algo Google.Je connais plein d’experts auto proclamés qui n’ont jamais eu un seul site (sic) ni fait un seul test et se contentent de répéter en boucle des lieux communs.Laurent B les appellerait les perroquets du SEO.

Quand au content spining il s’agissait d’un exemple pour montrer que même les BH qui passent leur temps à jouer avec les règles évitent le DC autant qu’ils peuvent.Par ailleurs tu serais étonné de la qualité de certains Master Spins de haute voltige que tu peux quasi utiliser sur ton MS mais ça n’est pas le sujet.

Merci pour ton analyse complémentaire néanmoins :wink:

Tu sors complètement du sujet:)

  1. il s'agit d'un blog perso , il ne va pas payer des rédacteurs pour écrire des variantes de son article,ce n'est pas un blog d'agence ou d'entreprise.
  2. .
  3. Crois tu vraiment que le webmaster de Linkedin ou Medium va suivre tes instructions ??? (pourquoi pas demander à Zuckerberg qu'il te mette une balise canonical sur tes Instant Article Facebook aussi :))

@antoineb Je t’ai repondu en MP

J’ai bien conscience qu’il s’agit d’un blog perso mais je note aussi
qu’il est engagé dans une démarche de promotion de son blog.C’est donc
un peu plus sérieux qu’un blog qui parle de chats .S’il vient sur un
forum comme growthhacking.fr c’est qu’il y a quand même un objectif
derrière donc autant le traiter comme tel en tout cas c’est mon avis.

A défaut de pouvoir maitriser le canonical / no index tu lui
conseilles de faire pointer un lien sur l’article original.Tu reconnais
toi même que tu ne sais pas si ça fonctionne à 100 % car probablement
pas testé.Même si Google le recommande c’est toujours mieux de faire une
preco sur du factuel.Toi comme moi on sait que les reco de google…

Mais c’est du FACTUEL : je l’ai testé comme mentionné plus haut , et c’est largement reconnu dans la communauté SEO.

Aucun test n’est sùr à 100% en SEO comme c’est seulement de l’empirique.

Même si je l’avais testé 150 fois ça ne voudrait pas dire que ça marcherait à 100% ( principe de base des statistiques)

Même une balise canonical, noindex ou nofollow n’est pas sûr à 100% car pas toujours respectée par les robots .

Dans ce cas là personne n’avance si on devait attendre d’être sûr à 100% surtout en SEO où c’est un domaine empirique par excellence.

Tu confonds 2 choses : les guidelines de Google et les recommandations de la webspamteam via leurs porte parole Matt Cutts ou maintenant John Mueller : suivre les guidelines de Google sont les bases du white hat et tu ne risques rien à les suivre au contraire tu seras même un parfait white hat seo. Par contre les recos via Cutts ou Mueller sont souvent des parties de bluff pour justement essayer de brouiller les pistes.
Or je faisais référence aux guidelines.

2 J'aimes