Bosser la conversion avant l'acquisition ?

#1

Bonjour,

“Il vaudrait mieux bosser la conversion de sa landing page (ou home page) avant de se lancer dans les stratégies d’acquisition les plus folles.”

J’ai souvent entendu ce son de cloche. Ca semble plutôt logique, car si on dépense de l’énergie pour faire venir des gens sur son site mais qu’au final personne ne converti… c’est un coup dans l’eau.

Mais c’est un peu le serpent qui se mort la queue… pour bien tester et valider ses hypothèses sur la conversion, il faut un minimum de traffic sur sa landing page. Et donc avoir lancé sa mécanique d’acquisition…

En pratique, vous procédez comment pour commencer ?

Vincent.

#2

Une solution, c’est de prévoir un petit budget pub pour tester ton activation. En gros, tu crées des Adwords ou Facebook Ads sur ta thématique, avec un A/B test sur ta landing. Sur un trafic aussi ciblé, tu n’auras pas besoin de beaucoup investir pour avoir un résultat efficient.

1 Like
#3

avant de se lancer dans les stratégies d’acquisition les plus folles

Ce qui est important ici, je pense, est la notion “des plus folles” = investir beaucoup en cash et/ou que ca prenne beaucoup de temps AVANT de voir si ton produit répond à un problème.

1 Like
#4

Merci @camillebesse et @GilbertVal pour vos réponses.

Donc si je comprends bien votre préco, on est quand même obligé de bosser les deux en parallèle mais il faut plutôt veiller à ne pas trop dépenser d’énergie (temps ou argent) dans l’acquisition tant que la conversion n’a pas atteint l’objectif souhaité.

Pour avoir les ordres de grandeur, un petit budget Facebook Ads pour vous c’est 10€, 50€, 100€ ou + ?

Vincent.

#5

Hello @Vincent0_0

Avant “d’investir” en trafic payant (Adwords, FbAds…) tu peux analyser ton taux d’activation à partir de ton trafic naturel, même faible il te donne déjà pas mal d’info.
Ensuite, pense à bien paramétrer ton Google Analytics en créant des campagnes distinctes (+ création d’objectifs) pour pouvoir analyser les résultats de tes actions d’acquisition. Sur le sujet du budget, avec 50€ si tu es sur un bon ciblage (bien précis), tu as déja de quoi bien analyser ta conversion.
Je te recommande aussi d’installer ce plugin Chrome pour que ta navigation sur ton site n’impacte pas les analytics https://chrome.google.com/webstore/detail/google-analytics-opt-out/fllaojicojecljbmefodhfapmkghcbnh?hl=fr

Christophe
@mazoyerc

#6

TL;DR: Les deux sont indissociables puisqu’on ne peut convertir que le trafic qu’on acquiert. Mais optimiser les conversions sans trafic n’a aucun sens. Donc à choisir, commencez par acquérir du trafic (durable).

Il n’est pas impossible de travailler l’un sans l’autre, mais je déconseillerais. La contrainte que tu soulèves est fondamentale : si vous voulez tester vos conversions, il faut absolument avoir assez de trafic. Et pour faire des tests sérieux, il faut beaucoup plus de trafic que ce que racontent la plupart des gens (plusieurs centaines de conversions par mois sur des objectifs liés à des fondamentaux de l’entreprise qui correspondent à des $$$).

Si vous n’avez pas assez de trafic, ne perdez pas votre temps. C’est vrai, il est possible de travailler ses conversions avec un trafic faible, et j’ai écrit un article là-dessus, mais je pense que c’est très rarement l’utilisation la plus sage du peu de temps disponible qu’on a dans une startup.

Quand vous avez assez de trafic, étudiez toujours les deux en parallèle. Tous les canaux d’acquisition n’ont pas la même valeur, et optimiser pour l’un n’est pas optimiser pour l’autre.

En effet, faire venir des tonnes de trafic pour ne convertir personne est inutile, mais il est impossible de savoir a priori ce qui va mieux convertir ce trafic quand on décidera d’aller le chercher. Donc travailler la conversion ex ante n’a aucun sens.

Cela étant dit, ça ne veut pas dire qu’il faut se contenter d’une landing page dégueulasse tant qu’on a pas 3 millions de visiteurs. Là, c’est juste une question de bon sens. :slight_smile:

#7

Il faut évidemment acquérir, puis convertir, c’est une question de logique.
La première metrics que tu auras sera sur ton trafic naturel, qui ne t’a coûté que du temps :smile:
Après, il faut bien prendre en compte que le taux de conversion sur des dispositifs publicitaires sera dans la majorité des cas plus faibles que celui observé sur du trafic naturel.

La chose importante c’est d’avoir une idée du taux de conversion que l’on veut obtenir et que ce taux soit réaliste, donc porté par une étude de marché, des cas concrets,etc…
C’est la base pour ne pas perdre de temps à obtenir un taux de conversion inatteignable.

Après le volume d’investissement financier dépend de ton business model. Tu ne vendras pas un produit à 50 000 € en investissant 100 € sur Facebook :smile:
Il ne faut surtout pas se restreindre à tester plusieurs leviers et affiner un coût d’acquisition max par source pour être couvrant sur un marché.

1 Like

Team : CamilleBriceJulienVivianBorisXavierSteven.