Campagne de publicités par sms

Bonjour,

J’ai une grosse base de données de numéros de téléphone. J’aimerais envoyer un sms à chacun de ses contacts. Connaissez-vous des techniques pour ne pas payer trop cher ?
Je voulais utiliser un forfait particulier mais il y a toujours une limite sur le nombre de destinataires par mois.

Merci beaucoup

Sujet lié :

1 J'aime

J’ai un peu moins de 2 millions de numéros, donc ces solutions seront trop chères pour moi.
Je regarde si des forfaits particuliers illimités peuvent faire l’affaire, je cherche à étaler l’envoi sur 4 à 6 mois.

Bonjour YoanG,

Avant de lancer ma boite dans l’emailing, j’ai travaillé pendant plusieurs années chez un gros agrégateur de SMS français, je connais donc bien ce domaine la :wink:

Deja il faut savoir que même si un bon nombre de sites proposent du SMS marketing, très peu sont de réels agrégateurs (c’est a dire disposant de leur propre infra directement relié aux opérateurs mobiles), l’immense majorité n’étant que des revendeurs de solutions en marque blanche (qui gonfflent un peu les prix pour se faire leur marge à eux dessus avant de reverser une grosse partie du prix a l’agrégateur final)

Il faut bien comprendre qu’il y a deux manières de voir le SMS marketing en france: la version officielle et réglementaire, que je vais te détatiller ci dessous, et la version « underground » que certains choisissent malgré tout de prendre à la place

La grande majorité des annonceurs qui veulent envoyer du SMS marketing en france le font de manière 100% légale, c’est à dire en se pliant a un ensemble de règles qui ont été érigées pour cela :

  • envoie sur des numéros en opt-in uniquement
  • envoie à des tranches horaires définies et liées a des messages de type marketing (donc interdiction le soir, la nuit et le dimanche en france)
  • obligation de passer par des routes officielles dédiés au marketing SMS (les fameux « short-codes » que l’on voit qui sont en 36XXX, et annoncent clairement qu’il s’agit d’un envoi marketing et non pas personnel) et jamais par des telephones/SIM personnels
  • L’obligation de positionner un message « STOP au 36XXX » en fin de message pour que le client puisse arreter les envois facilement

Toutes ces contraintes techniques sont nativement gérés et englobés dans le package des sites sérieux et professionnel, avec des différences de prix qui varient néanmoins en fonction de la marge perçue, des négociation entre le site et l’agrégateur final de SMS (si c’est un agrégateur français, ou international), etc. Tout cela a un coût et une grande partie du prix est d’ailleurs reversé a l’agrégateur, d’ou le prix qui reste somme toute tjrs assez elevé à payer pour le client final…
A ce propos j’ai créé un article qui détaille ces mécanismes la, et les compare a l’autre medium qu’est l’emailing, si tu veux y jeter un oeil pour mieux comprendre les acteurs de chacun de ces medium de communication : communication marketing : SMS vs Email – Blog Mailnjoy

L’autre possibilité que certain choisissent malgré tout pour envoyer a bas prix, consiste au final a sortir du cadre légal de l’envoi de SMS marketing en france, et de faire l’impasse sur un ou l’autre des aspects réglementaire exposé ci dessus. Le plus classique consistant a s’armer de batterie de téléphones portables/cartes SIM et de router ses envoie marketing dessus (soit meme, ou soit via un site low cost situé hors de la france et qui travaillerai ainsi). Ainsi le client voit arriver des SMS marketing via un 06.xx.xx.xx.xx ou un 07.xx.xx.xx.xx
Le résultat est un prix bien moindre, mais dans un cadre qui n’est plus légal et qui fais encourir a la personne des amendes (parfois même élevées). De plus les opérateurs se prémunissent de plus en plus de ça et ont vite fait de blacklister les SIM et les désactiver. Je ne conseille donc clairement pas cette méthode car elle amène tôt ou tard bien des embêtements pour la personne qui a pensé faire des économies initialement…

L’envoie de SMS reste donc un moyen coûteux, mais qui a l’assurance d’arriver sur le mobile du destinataire, car il fais intervenir plusieurs partis qui sont payants et récoltent de l’argent durant l’envoi, à la différence des emails par exemple.

En espérant que ces quelques infos techniques t’apporteront un éclairage :slight_smile:

Renaud

3 J'aime

Salut Renaud,

Pour moi une campagne de pub par sms est légale à partir du moment où :

  • les numéros sont optins. (les grands groupes ne demandent même plus l’accord du client lorsqu’ils délivrent la carte fidélité pour spammer mais s’en fichent)
  • les horaires et jours légaux sont respectés (pas de dimanche et jours fériés)
  • la mention stop est bien dans le sms.

Quel texte de loi impose de passer par un short-code pour que la campagne soit légale ?

Il y a aussi une petite approximation dans ce que tu as dit: ce ne sont pas les opérateurs qui blacklistent certaines sim mais depuis quelques mois ce sont les applis mobile qui ont des system anti-spam de plus en plus avancés, qui permettent d’intercepter le sms avant même que la personne ne le voit (de la même manière que les spam dans les boîtes mail).

L’appli message de Google est très efficace pour ça et cela permet à Google de verrouiller un canal de prospection de plus dans leur intérêt d’ailleurs.

Quelqu’un a un avis sur OVH Telecom pour les campagnes de SMS ?

(dans le respect des règles décrites par @RenaudGarelli et @tomato qui sont très intéressantes, merci à vous)

@tomato : Je ne pense pas que ce soit un texte de loi (on parle ici de contrat entre une personne et une société privée qui te fourni un service de téléphonie), mais plus des closes dans les contrats avec les opérateurs qui stipulent que tu n’a pas le droit avec ton abonnement téléphonique d’envoyer des SMS publicitaires de masse (via ton propre téléphone).
Je n’étais pas du tout dans la partie juridique de l’agrégateur SMS chez qui j’ai travaillé (mais je peux leur demander si tu veux des infos plus précises la dessus :wink: ), mais quand on sais la manne financière que représente le SMS marketing pour les opérateurs (si tu a lu l’article que j’ai posté ci dessus, tu a du voir que 90% du prix du sms que paye l’annonceur revient en fait a orange/free/SFR/bouygues) ils ont réglementés ces canaux de com de manière stricte pour éviter justement de perdre l’immense bénéfice que c’est pour eux.
Je ne connais pas les chiffres exactes et les seuils mais je connais au moins une personne qui a prix des amendes salés en essayant de passer du bulk sur des sim « maison » dans le passé.

Parallèlement a ça, rien n’empêche comme tu dis le développement d’applis mobiles comme solutions pour bloquer les messages de pub (ou de les mettre dans des boites type « promotion » comme gmail pour le mail), même si je vois bien que ce n’est pas une volonté mise en avant de manière massive, car les enjeux des acteurs de la téléphonie poussent a ce que ça ne se généralise pas et reste plutôt marginal (la force du SMS est d’être quasiment tjrs lu, si une techno enlève massivement cet avantage pour les annonceurs, alors qui va continuer a vouloir payer le prix fort via ce medium publicitaire?)

Après je parle ici d’un sujet que j’ai laissé derrière mois depuis quelques années deja, et peut être que certaines choses ont changés depuis, donc rien n’est a prendre au pied de la lettre c’est clair :wink:

Merci a toi pour ces précisions et échanges! :slight_smile:

Renaud

Effectivement les opérateurs ont aucun intérêt à voir disparaitre les SMS / MMS mais ça arrangerait bien les GAFAM qui essayent de remplacer cette technologie vieillissante par le RCS. Google a mis la main sur pratiquement tous les canaux publicitaires. Il ne reste plus que le marché des SMS détenus d’une main de fer par les opérateurs, la TV et la presse papier qui échappent à leurs tentacules mais comme j’ai dit, Google et Apple commencent déjà à censurer énormément de sms publicitaires avec leurs applis anti spam ce qui fait chuter fatalement le taux d’ouverture.

Et il ne faut pas confondre ce qui est illégal de ce qui est interdit dans les CGU des entreprises :slight_smile:
Par exemple google interdit fermement l’achat / vente de lien pourtant tout le monde le fait (à vos risques et périls) . Tous les opérateurs interdisent de la même façon tout usage commercial (et on comprends bien pourquoi) de leurs sims et ca peut se contourner de la même façon à vos risques et périls.

@tomato : merci de ces précisions intéressantes, et je suis d’accord avec toi sur la puissance et l’orientation des GAFAM sur la publicité (et surtout celles qu’ils ne détiennent pas encore complètement) :slight_smile:
Surtout si on considère que tout est réuni a notre époque pour qu’ils puissent le faire avec android et google play services qui sont installés de facto, et quasi-obligatoire désormais pour tout smartphone acheté… comme tu dis ça risque de faire du mal au SMS si leur volonté est de tuer le marché :hot_face:

@tomato : pour revenir sur le point que tu soulevais sur la « légalité » d’envoyer des campagnes SMS via des 06.XX.XX.XX (à la place de short code marketing/alerting), j’ai eut la confirmation de la part de mes anciens collègues que c’est en effet légal! Mea culpa si j’ai dis une bêtise pour le coup :wink:

En fait selon le contrat avec l’opérateur, la SIM peut envoyer a un nombre limité de correspondant par jour, donc la limitation est plus basée sur ça, ce qui fais que les offres low cost proposant ce biais la sont toutes armés d’une montagnes de SIM (ça s’apelle des "pondeuses :wink: ) en parallèle pour s’affranchir de ce problème et permettre de router des SMS marketing malgré tout.
D’après mes anciens collègues la plupart des grosses marques préfèrent passer par les agrégateurs intermédiaires (même si c’est bien plus cher) car le fait de passer par un short code apporte une plus grande légitimité et rassure le consommateur, et permet également de customiser le nom affiché sur le mobile (l’équivalent du FROM affiché dans un email bulk), chose que visiblement ne permet pas le low cost via les rangées de SIM.

Mais au final tu avais raison, si on est prêt a s’affranchir des éléments cités ci dessus, rien n’empêche de passer légalement par un agrégateur low cost, dans bien des cas les petits clients n’ayant pas un budget énorme peuvent envoyer des SMS marketing sans perdre un bras sur le gros coût de revient que prennent les opérateurs sur les route en short code…

Renaud

1 J'aime

Merci pour ton retour. D’après toi (ou tes anciens collègues), est ce que le 33700 fonctionne encore?

Après vérification nous nous sommes tous trompés et tes anciens collègues également. Ta première intuition était la bonne ! L’utilisation des numéros à 10 chiffres sont interdites par l’ARCEP depuis le 1er août 2019.

Ce n’est pas moi qui le dit mais legifrance :
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000037262971

Décision n° 2018-0881 du 24 juillet 2018. Article 7.5 :

Afin de renforcer la confiance des utilisateurs dans les appels et messages qu’ils reçoivent et de permettre aux opérateurs de mieux gérer les flux d’appels et de messages SMS/MMS émis par des systèmes automatisés, la présente décision prévoit qu’à compter du 1er août 2019, certains numéros territorialisés (34) (les numéros géographiques, non géographiques et mobiles à 10 chiffres) ne peuvent plus être utilisés en tant qu’identifiant d’appelant ou d’émetteur de messages présenté à l’appelé pour des appels ou des messages émis par des systèmes automatisés.

Reste à voir les amendes encourues. Je n’ai pas trouvé de réponses là dessus… Ça ressemble beaucoup à un arrangement entre les opérateurs et l’état pour exclure toute possibilité de contourner les tarifications hallucinantes des opérateurs en matières de SMS marketing.

Par exemple SFR Business m’avait envoyé cette fourchette de tarif pour du SMS commerciale :

Volume < 10 000 sms / mois : 0.053 € / sms
Volume < 100 000 sms / mois : 0.045 € / sms
Volume < 1 000 000 sms / mois : 0.040 € / sms
Volume > 1 000 000 sms / mois : 0.037 € / sms

Les petits commerçants et les PME en manque de visibilités n’auront pratiquement aucune chance de rentabiliser leur campagne à ces tarifs et Google Ads / FB Ads ont encore de beaux jours devant eux… Bien joué l’ARCEP…

Salut @tomato ,

Merci de ces précisions importantes et d’avoir été cherché ça sur le coté légal!
J’avais demandé a mes anciens collègues de l’équipe technique (qui visiblement ne sont plus a jour sur ça!), et je vois que ça aurait été mieux de voir avec le service juridique pour le coup! :wink:

Tu a raison, vu les prix pratiqués, aussi bien les réseaux sociaux que l’emailng ont encore de beaux jours devant soi, c’est sur…parceque la c’est vraiment excessivement cher (et pourtant au vu des chiffres de mon ancienne boite, je te garanti qu’il y a encore bcp bcp de monde qui payent pour passer par du SMS a ces prix la de nos jours)

Renaud

Parce que c’est fiable. Et c’est fiable parce que c’est bien encadré pour éviter le spam.