Content Spinning


#21

Bonjour,

Il y a quelques années, j’avais développé un petit logiciel pour faire du spinning en français.

Il est tjs dispo gratuitement sur

http://www.logiciels-professionnels.com/rediger-un-article.php

Merci de vos retours


#22

Le spinning à la main si on veut générer plusieurs centaines de tirages avec un taux de similarité faible honnêtement j’ai essayé ça me semble infaisable. Il y a une vraie connaissance sur laquelle il faut avoir capitalisé pour être en mesure de rapidement arriver à un résultat satisfaisant. Après j’ai testé des prestations et c’est assez cher mais la qualité est là (spinwave il me semble).


#23

Mashape ont un Api gratuite pour le spinning :smiling_imp:


#24

Avec XSpin et la fameuse règle de 3, ça marche très bien. Du reste, le spinning n’est pas spécialement fait pour les longs textes contrairement à ce qu’on pourrait croire. Tout dépend aussi bien sur de l’utilisation…


#25

Le souci n’est pas de produire des articles à partir de la spintax, mais de produire la spintax en elle-même (ça peut demander des centaines d’heures de travail) et à partir de celle-ci, de produire les articles, de mesurer leur similarité en appliquant les mêmes principes que Google et d’extraire les articles les plus éloignés. Et ça, évidemment, aucune API ne peut le proposer.


#26

Au plus les textes spinnés sont longs, au plus il est facile d’obtenir des taux de similarité plus bas. Inversement, au plus les textes sont courts, au moins tu as de combinaisons possibles, au plus les taux de similarité sont élevés à méthodologie/travail identique aux 100 mots, par exemple. Ça contredit donc ce que tu dis.


#27

Au delà de la similarité et des outils qu’ont les moteurs pour détecter ce genre de chose, mon expérience pratique et celle de quelques copains spammeurs tend à montrer qu’un texte court à trou spinné (ou pas d’ailleurs) donne de biens meilleurs résultats que des spins longs. Mais bien sur chacun se forge sa propre expérience :slight_smile:


#28

Je suis désolée, je vais être très directe et malheureusement contrarier tes propos mais je doute que tes amis aient pu effectuer des tests sur plusieurs centaines voire plusieurs milliers de projets. C’est mon cas. J’ai également une formation assez poussée en mathématiques (3 années universitaires en algèbre avant d’obtenir mon doctorat en linguistique computationnelle). Si tu produis ce que tu appelles des spins à trous, en injectant dans la réalisation de ton spin des règles de rédaction conditionnées aux valeurs ou à la combinaison de certaines valeurs de variables, si tu permutes des sections, si tu fais disparaître certaines phrases ou certaines sections (aléatoirement ou de manière déterministe, en fonction là aussi des valeurs de certaines variables ou de combinaisons de valeurs spécifiques), tu obtiens alors non seulement davantage de possibilités combinatoires (et donc un niveau de similarité moyen plus bas) mais également des textes qui sont sémantiquement plus riches et globalement mieux classés par Google. J’attire également ton attention sur la relation que tu fais entre cette technique rédactionnelle et le spam. C’est un peu daté. La plupart des sites web qui font appel à cette technique rédactionnelle aujourd’hui ne sont pas des spammeurs, ils cherchent simplement à produire de larges volumes de textes de la manière la plus intelligente et la plus efficace qui soit, en prenant en compte les règles de fonctionnement des moteurs de recherche, qui ne privilégient pas les contenus trop similaires dans leur index et dans leurs pages de résultat. Outre cette notion, il y a également les taux de transformation : ceux-ci sont nettement meilleurs avec un texte descriptif qu’avec des données brutes.


#29

@ArnoPub, ma compréhension de l’outil windows :redigerunarticle.exe est que c est un outil d’aide à la rédaction d’articles. Il remplace les mots sélectionnés par une liste de synonymes au bon spintax.
Ensuite, il faut faire un coupé-collé du texte produit sur un outil de content-spinning qui rédige les articles.


#30

En lisant la discussion j’ai vu qu’il n’est fait mention nulle part de GHS tools. Est-ce que certains parmi vous les aurais testé ?


#31

GHS Tools propose uniquement un outil de spin, non ?
C’est toujours à toi de faire ton masterspin (il me semble, de mémoire).


#32

Chapeau pour ton dosctorat.
Je ne savais meme pas quune telle matière pouvait exister. J’ai bloqué quelques secondes sur le terme “computationnelle”.
Tu as dû écrire des papiers à ce propos, tu m’en mets pas MP stp ?


#33

Coucou,

J’ai testé plusieurs tools et n’ai jamais trouvé quelque chose de probant, toujours juste et bien français.
Pour ma part, je le fais à la main avec sp1n.me

C’est long mais la qualité est très bonne, je n’ai jamais de duplicate.


#34

Exact, mais avec les autres outils aussi, non ?


#35

Non, SEO Quartz propose la création d’un masterspin (je ne reviendrai pas sur la qualité du truc, on en a déjà débatu).


#36

Réponse basique, j’ai oublié de mentionner mon process.

En gros :

  1. J’écris mon texte, assez long, avec une densité texte/mot clé correcte, sans fautes etc…
  2. Je vérifie bien le texte de base
  3. Je le transforme en Master Spin avec sp1n.me, je vise le 95% d’insimilarité, le nombre de possiblités explose rapidement tout seul, utilise un dictionnaire de synonymes
  4. Je privilégie les doubles imbrications, fais très attention aux concordances dans tous les cas, notamment sur les accords. Exemple : [Les hommes|Les femmes] sont consternés (erreur d’accord avec la 2ème option)
  5. Une fois la master spin fini, je l’utilise pour générer 10 spins, 15 maximum si tout est au top du top
  6. Mes master spins sont organisés par parties interchangeables
  7. Je génère mes spins en “randomize” pour diminuer le taux de similarité, puis copie-colle ces spins dans un Excel où je change les ordres de paragraphes (tout en restant cohérent, il faut le prévoir en amont)
  8. Je vérifie les taux de duplicate content de chaque spin avec Positeo ou autre

C’est long mais la qualité est toujours là, jamais eu de duplicate content.


#37

Il y a une formule que jutilise en anglais avec google sheet a temps perdu, mais qui donne des resultat assez surprenant parfois.
=GOOGLETRANSLATE(GOOGLETRANSLATE(A2, “en”, “es”), “es”, “en”)

ou encore

=GOOGLETRANSLATE(GOOGLETRANSLATE(GOOGLETRANSLATE(GOOGLETRANSLATE(A2, “en”, “es”), “es”, “ko”), “ko”, “ar”), “ar”, “en”)


Communauté initiée par @camillebesse avec l'aide de @Cebri@JulienD@VivianSolide@Boristchangang
Follow @growthhackingfr