Demande de tips sur l'acquisition pour un site BtoB

Bonjour,

Nous avons lancé le nouveau site businessline.fr fin décembre. Le N des visiteurs unique est assez faible. Nous allons faire des campagnes adwords. On travaille beaucoup sur le contenu, mais on est que 2 dans l’équipe, donc c’est assez compliqué…
Avez-vous des idées sur l’acquisition du trafic qualifié? Des idées inattendues?
Sur quel content il faut faire l’accent?
Merci!

Bonjour
Si tu fais du BtoB les adwords ne sont pas le plus recommandé. Tu risque de drainer beaucoup de C et pas beaucoup de B et tu va quand même payer pour tout le trafic… Donc pas bonne idée.
Le mieux pour le BtoB c’est mail+tel+rdv.
bonne chance

2 J'aimes

Ce qui marche c’est du mass following sur twitter et/ou Linkedin pour créer de l’interaction et donc rediriger vers ton site (pour nos clients ca représente une cinquante de contacts en moyenne/jour), de la déduction d’email via linkedin pour en faire du retargeting d’email (ca c’est top) et puis bien du content marketing. DM moi si tu veux plus de précision.

Merci! En fait, il s’agit d’un logiciel de support client, je ne pense pas que ça risque d’attirer beaucoup de C. On essaie déjà mail+tel+rdv, sans trop de succès pour l’instant :frowning: Il faut aussi qualifier notre base de données…

Merci! Quand vous parlez du mass following, s’agit il des campagnes ou de l’achat des followers?

surtout pas d’achat.

Pas tout à fait d’accord pour AdWords @trist, c’est un levier qui reste très fiable pour beaucoup de secteurs. Je bosse chez Finexkap (www.finexkap.com), qui est un service exclusivement orienté B, et contrairement à ce qu’on pourrait penser en voyant la homepage, AdWords fonctionne très bien pour nous.

En revanche, je te rejoins clairement pour le mailing. Pour une bonne base d’acquisition en B2B c’est un AdWords bien ficelé et bien piloté ainsi que des shoots de mails bien ciblés (@Annike tu as beaucoup de prestas mailing en B2B, j’ai eu l’occasion de bosser avec Histoire d’Adresses et ils sont très bien, d’où le prix un peu au-dessus d’autres comme Manageo par exemple).

2 J'aimes

Dans le cas ou tu essayes quand même les adwords, il faudra être super précis et consciencieux sur ta campagne. Utilise vraiment des mots qui n’auront aucune ambiguïté pour le C. Car je le répète adwords c’est avant tout pour du BtoC (même si on peut tres bien l’utiliser pour du BtoB).

Merci! Je suis en train de chercher un presta pour une bonne base. En ce qui concerne les adwords, il s’agit vraiment d’un logiciel pro. De toute façon, il faut tout tester au début :slight_smile:

Effectivement, spécialiste AdWords est un vrai métier qui ne s’improvise pas, pour être sûre de bien tout mettre en place, tu peux aussi bosser avec une agence spécialisée qui se rémunère au % de budget dépensé (autour de 10% et variable selon les prestas). Tu as Ad’s up parmis d’autres, pas encore d’avis formel car on vient de démarrer avec eux, mais tu devrais trouver chaussure à ton pied :slightly_smiling:

Sur quel support ?

1 J'aime

Ça veut dire quoi ?

AdWords c’est pour la recherche. Du moment ou un produit peut répondre à une recherche, adwords a du sens, peu importe le marché.

1 J'aime

effectivement tu as raison. Mais n’oublies pas que google est un outil qui vise le grand public au sens large du terme. Adwords te permet d’intégrer un pub à l’intérieur de cet outil. Donc tes pubs seront vus par le plus grand nombre donc le grand public ©. Le risque lors d’une campagne BtoB est de voir ta pub affiché pour des C et donc avec un taux de clic important de la par des C qui ne sont pas ta cible. Donc si tu vises le B, ça va te coûter cher, pour un retour bien maigre de la part de B. Si tu as un budget conséquent alors pas de problème adwords sera un bon outils pour toi en BtoB. Par contre si tu te lances ou si tu es une petite structure alors non. On est ici sur un forum de growth hacking, on recherche donc l’efficacité à moindre coût et non les techniques de rouleaux compresseurs des sociétés à tres gros budget.

Elles seront vu par les personnes qui auront réalisé une recherche. À nous de faire une recherche de mots clefs pour cibler et dimensionner correctement. Certains mots clefs qualifient bien, d’autres non…

1 J'aime

oui bien entendu, mais à part “professionnel”, il n’existe pas beaucoup de mot clef qui cible uniquement les professionnel (B)…et ce mot coûte tres tres cher

  • “consultant SEO” ?
  • “avocat spécialisé franchise” ?
  • “SAAS comptabilité” ?
  • “logiciel support client” ?
  • “machines d’embouteillage” ?
  • “Location grue ZX 7000” ?
  • “agence node.js”

etc.

3 J'aimes

getresponse par exemple

La rentabilité de Google Adwords en search dépendra du marché, de ton coût d’acquisition et de ton panier moyen. Si ton secteur est peu concurrentiel et que ton onboarding est bien pensé, tu peux rentabiliser sans pb une campagne adwords en search.

Par contre, si tu as bcp de concurrences et des clics à 5€ par exemple, pour un panier moyen sur ton app à 30$, ça sera très compliqué d’être rentable. C’est le cas sur mon marché.

De plus, on peut être très spécifique sur les mots clés. Le but n’est pas d’avoir plein de clics, c’est d’avoir ceux qui correspondent bien à vos prospects. Il y a des marchés où il est très difficile de distinguer un particulier d’un pro, et d’autres non.

Dans ton activité, qq qui cherche helpdesk n’est surement pas un particulier. Pareil pour SLA.

Le display est en ce sens une bonne alternative pour faire de la notoriété. Mais le display n’est pas le search. En search, on propose une réponse à un pb à un utilisateur au moment où il le demande, en display, on le propose qd il ne le demande pas.

Pour autant, la notoriété s’acquiert aussi avec du bourrinage (cf carglass ou la maaf pour prendre les plus connus). Il y a bcp de types de display à essayer (youtube, display classique, gmail ads, …).

Pour le reste, le démarchage en direct peut porter ses fruits, mais encore une fois pour une app à 30$, c’est impossible, à part lever des fonds. C’est ce que font des sociétés comme la fourchette ou doctolib. Des commerciaux partout en france et pour les payer, on lève des fonds. Au final, ça reste du business à l’ancienne.

Si on veut rester en ligne, je pense qu’il faut travailler le content marketing et si tu peux, faire un coup de comm, le buzz quoi. Dans mon cas, j’essaye encore sans y être arrivé pour le moment, mais je désespère pas. Faut tenter, tester des trucs et un jour ça peut passer (mince, j’ai l’impression d’avoir déjà entendu ça dans un film :slight_smile: )

bon courage !

3 J'aimes

merci. Effectivement, on mise beaucoup sur le content, mais c’est assez compliqué quand on part du 0 et qu’on internalise tout.

Oui, nous avons la même problématique pour sunnyreports. C’est bcp de travail, sans savoir au départ quelles actions va rapporter le plus