E-commerce garder un site généraliste ou construire plusieurs sites de niches?

Salut, tout le monde, j’ai un client qui m’a demandé un audit seo et je bute sur une question :

Ce client à plusieurs site e commerce sur une verticale.

  • un site généraliste qui vend plusieurs catégories de produits
  • 2 sites nichés sur une seule catégorie chacun (on retrouve également les produits sur le site généraliste).

Théoriquement, pour lui donner une chance de ranker sur des références produits, il serait préférable de créer d’autres sites de niches ou de se concentrer sur le généraliste ?

Dans la pratique, comment puis-je analyser si ça vaut le coup ou non de supprimer une catégorie du généraliste pour en faire un site de niche ?

Merci d’avance pour votre aide, je suis en train de m’arracher les cheveux sur la question :wink:

Les sites de niches sont plus puissant : d’un point de vue seo, branding, fid et…

Le problème c’est que tu vas devoir gérer x sites, x service client, x comptes facebook/insta/…
Donc après c’est un arbitrage à faire.

Mais certains montent jusqu’à 500 sites ecommerce de niches donc c’est faisable :slight_smile:

Hello Antoine, merci pour ta réponse très claire :).

En multipliant les sites de niches, on dilue d’autant les backlinks et le DA de chaque site par contre non ? Le trade off en vaut quand même le coup ?

Le champ semantique et le topical PR apportent plus qu’un fort DA généraliste.

Un site niché qui bosse bien son SEO n’a aucun mal à passer devant Amazon par exemple.
Par contre un généraliste va se faire bouffer par les plus gros généralistes et par les sites nichés : perdant des 2 côtés donc.

2 J'aimes

Merci beaucoup pour tes précisions, très intéressant de savoir ça. Je ne connaissais pas la notion de topical PR, je vais creuser ça.
Plus qu’à convaincre le client maintenant, l’argument de passer devant Amazon devrait aider !

Antoineb est dans le juste. Et il écrit aussi qu’il faut bien bosser le SEO de chaque site. C’est là ou la plupart des PME ne pourront pas suivre. Déjà que beaucoup ont du mal à produire du contenu et générer des liens pour un seul site, il faut, dans une stratégie de réseau de sites de niches, le faire pour chaque site du réseau.

Pas forcément, justement tu peux faire du multiboutique avec une même instance d’un Magento ou Prestashop (pas sur jusqu’ou c’est possible pour presta).
Tu peux donc avoir une gestion commune des stocks, commandes, clients, etc… en vendant sur 5 sites frontaux différents

Le multiboutique permet juste une gestion commune des fiches produits et commandes maïs ça ne fait pas tout.

Par exemple les comptes des réseaux sociaux tu ne peux pas le gérer avec un multi boutiques ( il faut un compte par boutique alors qu’avec un site généraliste tu n’as qu’un seul compte par réseau)

Le support téléphone pareil

Quand tu fais du netlinnking pareil

Le maillage interne

Le champ semantique

Le story telling

Tes campagnes mail automation

Les newsletters

Etc etc

Sinon pour prestashop je te confirme que tu peux tout gérer en commun : commandes, produits, clients, stock etc.
Mais c’est juste de l’operationnel.

1 J'aime

Bonjour,
Est ce que la technique n’est pas pénalisée par Google? Car il identifie clairement la propriété des mini sites de niche, identique au site principal… Cela peut aussi passer pour une pratique de black seo? :thinking:

« Car il identifie clairement les propriété des mini sites de niche »

Ah bon, qu’est-ce qu’il te fait dire ça ?

Mouais…

Un site de niche qui bosse pas son SEO ne passera pas devant Amazon et un site généraliste qui bosse son SEO passera devant Amazon.

Si tu pousses ta page produit avec du jus interne et des liens, tu passeras devant (dans une vision simpliste), indépendamment de la thématique de ton site.

Le topical PR et le champ sémantique, c’est de la branlette intellectuelle. La sémantique étudie le sens des éléments de langage, c’est infiniment plus complexe qu’un champ lexical…

Exemple : Un site « santé », c’est thématique ou généraliste ? Pour certains, c’est un site thématique alors qu’il y a 3 univers qui séparent la cancérologie et la perte de poids.

D’un point de vue strictement SEO, l’avantage du petit site de niche, c’est qu’il baisse les coûts drastiquement le coût du netlinking.

Si t’as un PBN de 80 sites, l’idée d’envoyer 80 liens sur plusieurs sites de niches dont les pages clés sont sur la home ou à H+1 est très séduisante.

La SERP domination est aussi un argument en faveur…Mais sinon, d’un point de vue purement SEO, y a pas d’autres avantages.

Justement avec un bon travail sémantique tu n’as pas besoin d’autant de BL.
Plus un site est précis sur un sujet et mieux il va se classer sur cette thématique. Le but c’est d’être une référence sur une thématique.

En traitant plusieurs thématiques tu vas diluer la force sur cette thématique.

Pour les BL c’est exactement pareil : plus un BL provient d’un site eloigné de ta thématique et moins il aura de poids.

Plus un site va travailler sur la semantique (dans l’idéal cocon semantique ou cluster topic avec un bon glissement semantique entre chaque page) et moins il aura besoin de BL pour se classer

Sauf que justement, un « site », c’est une vue de l’esprit. Le corps d’articles que tu vas mettre sur ton site de niche aura le même impact si tu l’insères sur un site généraliste avec d’autres corpus.

Tu dis que traiter plusieurs thématiques dilue la force de cette thématique : Cela n’a aucun sens du point de vue d’un moteur de recherche et ça ne se vérifie pas dans les serps. A partir du moment où le maillage interne permet à l’internaute d’accéder à différentes informations, Google n’a aucune raison de discriminer un site qui comprend plusieurs thématiques (et il ne le fait pas).

Tout ce qui touche à la « thématique » est bien plus complexe que ce que racontent les théories SEO. Selon le point de vue, un article sur le football et un article sur le tennis appartiennent à deux thématiques différentes (football et tennis) ou à la même thématique (sport).

Pour les BL, c’est plus une question de page to page que de site to site. Si le site A est un site de cuisine qui fait un article sur la cuisine moléculaire en faisant un lien vers un article d’un site de science qui parle de cuisine moléculaire, c’est un très bon lien, logique et naturel, indépendamment de la thématique des deux sites.

Pour ta dernière phrase, de nouveau : Un site, c’est une pure vue de l’esprit. Google ne ranke pas des sites mais des pages. Si ton cocon sémantique s’il est bien fait poussera autant sur un site « thématique » que sur un site « généraliste ».

Y a strictement aucune raison d’opter pour des sites nichés d’un point de vue SEO hormis pour la partie netlinking :

Un site de niche te permet de mettre facilement ton main kewyord sur la home ou à un clic de celle-ci, du coup tu peux facilement capitaliser sur ton réseau de sites.

C’est très facile d’envoyer 50 liens pour faire ranker les homes de X sites et c’est que font ceux qui ont des réseaux de site.

Mais si au contraire, ton capital de liens propriétaires est faible, t’as meilleur temps à te concentrer sur un gros site (toujours d’un point de vue SEO parce qu’après y a des enjeux de branding qui se posent)

Un site n’est pas une vue de l’esprit : domain authority, notions d’EAT (plus dur d’être EAT à la fois en cuisine, bricolage et sport sur un même site) . Quand un moteur inflige une pénalité c’est à un site entier pas une page où un groupe de page. Donc non ce n’est pas qu’une vue de l’esprit à partir du moment où le domaine joue un rôle dans le ranking.
Quand tu choisis un EMT c’est pareil ça va avoir un impact sur l’ensemble du site (et malgré le filtre EMT les EMT fonctionnent encore très bien)

Tu prends justement ton exemple de site tennis et football vs site sport. Dans un site sport la partie tennis sera au deuxième niveau donc le PR interne sera moins élevé et cela diluera les liens qui viendront vers la home ( sur un site là majorité des liens arrivent sur la home et d’ailleurs dans ton exemple tu parles aussi de liens vers la home).
Shematiquement pour le calcul du PR envoyer 50 liens vers un la home d’un site traitant de 50 thématiques (et à considérer que les 50 thematiques soit toutes au même niveau ce qui déjà est impossible) à le même impact qu’envoyer un seul lien directement vers la home page d’un site traitant seulement de la thématique car dans un cas la page récupère 100% du jus alors que dans le cas généraliste le jus est divisé par le nombre de liens sortant)

Tu parles encore de liens mais la encore tu n’as pas besoin de 50 liens pour faire ranker un site dans 99% des SERPS voir même quasiment aucun dans 90% des cas. Encore une fois un site bien fait au niveau semantique va facilement ranker. Il y a un un tas d’algobqui permettent de déterminer de manière précise une thématique et une richesse semantique (LSA, hamming, salon, tfidf, wdfidf, vectorisation etc…)

Tu parles aussi de PBN mais 90% des PBN sont grillés par Google algorithmiquement. (observation empirique)

Et tu n’es pas obligé d’avoir un pbn pour avoir des liens (heureusement sinon on serait pas beaucoup à avoir des liens :))

En plus la quantité de lien ça n’a absolument aucun sens. Un lien de bonne qualité peut être plus efficace que 1000 ou 1.000.000 de liens de moins bonne qualité.

C’est une vue de l’esprit du point de vue thématique. Google ne cherche pas à savoir si un site comporte plusieurs thématiques ou une seule mais plutôt s’il est habilité à traiter une thématique : Si tu balances la même stratégie de contenu sur un site de niche ou sur un site généraliste, les effets seront identiques (voire plus intéressants pour le site généraliste qui a déjà du jus en interne).

Et oui, tu peux te faire pénaliser des pages, c’est d’ailleurs toujours le cas. A l’exception de la pénalité manuelle qui sanctionne tout le site, toutes les autres pénalités algorithmiques sanctionne des pages spécifiquement sur des kw spécifiques.¨

Tu prends justement ton exemple de site tennis et football vs site sport. Dans un site sport la partie tennis sera au deuxième niveau donc le PR interne sera moins élevé et cela diluera les liens qui viendront vers la home ( sur un site là majorité des liens arrivent sur la home et d’ailleurs dans ton exemple tu parles aussi de liens vers la home).

T’as pas compris ce que je voulais dire : Le football et le tennis, selon le point de vue, n’appartiennent pas à la même thématique. Une autre personne te dira que oui, ils appartiennent à la thématique sport.

Parler de thématique du point de vue d’un moteur de recherche est infiniment plus complexe que ce que les SEO pensent.

Un site sur la cancérologie n’a rien à voir avec un site sur la perte de poids : Pourtant le SEO y verra une soi-disant proximité thématique (santé) alors qu’elle n’est pas du tout évidente pour les moteurs.

Tu parles encore de liens mais la encore tu n’as pas besoin de 50 liens pour faire ranker un site dans 99% des SERPS voir même quasiment aucun dans 90% des cas. Encore une fois un site bien fait au niveau semantique va facilement ranker. Il y a un un tas d’algobqui permettent de déterminer de manière précise une thématique et une richesse semantique (LSA, hamming, salon, tfidf, wdfidf, vectorisation etc…)

C’est pas une question de besoin ou non mais de ce qui marche. Le netlinking est toujours un facteur majeur dans le positionnement. Si tu disposes d’un capital de liens important, ça fait parfaitement sens de créer une multitude de sites thématiques pour pouvoir profiter du dit capital.

Personnellement, c’est ce que je fais. Je possède à l’heure actuelle environ 80 sites d’affiliations pour des revenus mensuels aux alentours de 25’000 euros.

Les sites d’affiliation sont montés de manière classique, avec les main kw qui sont à H0 ou H1. Et je sauce le tout via mon réseau de sites.

C’est dans cette optique, et seulement dans cette optique, que faire des sites nichés fait sens d’un point de vue SEO.

Une 50 aine de liens te permet d’aller taper à peu près n’importe quel KW sur les serps FR. Plutôt que d’avoir un gros site généraliste où j’épuiserai rapidement mon capital de liens (environ 400 sites PBN), je préfère partir sur des sites thématisés auxquels je balance entre 40-50 RD à terme.

Si t’as pas de réseau et que t’as pas d’amis pour te faire des liens gratuitement, t’as aucune raison de diluer la puissance de ton site et de ne pas profiter du PR interne.

Tu parles aussi de PBN mais 90% des PBN sont grillés par Google algorithmiquement. (observation empirique)

Et tu n’es pas obligé d’avoir un pbn pour avoir des liens (heureusement sinon on serait pas beaucoup à avoir des liens :))

90% des PBNs sont grillés mais 100% des SERPS avec des KW qui valent la peine sont poussées par des réseaux de site.

Et je suis bien placé pour le savoir puisque je vends des liens au petit artisan du coin comme à certaines grosses boites du CAC 40. :slight_smile:

Vos échanges sont super intéressant :slight_smile:
Merci pour le partage

Google dispose de nombreux moyens pour repérer qu’on est le propriétaire de plusieurs sites Web comme le Whois, l’adresse IP, le serveur DNS, le compte Analytics…

Lorsque l’on souhaite éclater les catégories d’un site en mini-sites de niche, vaut-il mieux pour le référencement :

  • créer des sous-domaines
  • créer des répertoires
  • créer des nouveaux domaines distincts?

Bien-sûr mais crois-tu qu’il le fait systématiquement ? :slight_smile:

Non, il le fait pas car la data, ça coût de l’argent et il a mieux à faire que de chasser chaque petit SEO qui créent plusieurs sites.

Soit dit en passant :

  • Le whois peut être bidon et anonyme
  • l’adresse ip : la plupart des hébergeurs propose plusieurs IP
  • DNS, même chose il n’y a qu’à changer d’hébergeurs
  • Analytics : on peut mettre yandex

Google peut utiliser d’autres critères mais il ne le fait pas facilement, ni clairement et encore moins systématiquement.