Email warming suite perte délivrabilité ?

Bonjour,

L’email warming semble surtout utilisé pour préchauffer une boite mail en vue de faire du cold emailing.
Mais est-ce également possible de se servir de cet outil (type warmup inbox) pour regagner de la délivrabilité suite à des campagnes emailing un peu trop big et donc qui ont ruiné la réputation de mon domaine?

Je n’ai que 40% des mails envoyés qui arrivent en boite de réception (60% en « catégories » et 0% en SPAM)

Merci pour votre retour

Hello,

L’email warming sert à augmenter la réputation d’envoi. Donc 3 utilités :

1 - Créer une bonne réputation avant d’envoyer des campagnes d’emails en vue de maximiser sa délivrabilité.

Email warming => bonne réputation => aide à maximiser sa délivrabilité.

Par contre, à garder en tête : tu peux avoir une réputation parfaite et avoir une délivrabilité très mauvaise car délivrabilité bonne = bonne réputation + contenu non spammy + setup d’envoi non spammy.

2. Maintenir une bonne réputation / délivrabilité pendant les campagnes

Email warming = engagement positif sur ton activité d’envoi d’emails. L’engagement est aujourd’hui un des premiers facteurs pour scorer ta réputation.

Donc si ta campagne de cold ne génère pas trop d’engagement (= la majorité des campagnes de cold et ça n’évoluera pas positivement vu l’augmentation constante de la pratique), et même si elle en génère pas mal, l’email warming te permet d’en avoir toujours en permanence pour maximiser ton engagement et donc par ricochet maintenir ta réputation à flot.

Si le warming ne suffit pas à maintenir pendant les campagnes = c’est que les bonnes pratiques ne sont pas respectées. L’email warming c’est un gros boost mais c’est pas de la magie. Tu ne mets pas un turbo sur une voiture qui a les pneus crevés. Tu répares d’abord les pneus.

3. Soigner une réputation endommagée.

L’email warming peut récupérer et guérir une réputation endommagée. On a plein de clients chez MailReach qui viennent aussi pour ça.

Vu que aujourd’hui grosso modo, la réputation auprès de Google et Microsoft repose sur ton engagement, alors si tu fais du warming tout en minimisant l’envoi de tes campagnes et idéalement en arrêtant toutes les campagnes, alors tu « rééduques » Google et Microsoft à te replacer en inbox.

Guérir une réputation est possible dans 90% des cas, et sur le timing ça peut prendre 1 semaine comme ça peut prendre 3 mois, tout dépend des dégâts.

Ca c’est le screenshot d’un graph MailReach, c’est ce que tu veux voir sur ton email warmer :

Même si tu n’utilises pas MailReach, on a un article bien efficace dans notre helpdesk qui décrit le process précis pour maximiser tes succès de récupération de ta réputation.

Il est ici => How to restore a damaged email reputation and deliverability using MailReach

1 « J'aime »

Merci bien pour cette réponse détaillée qui me conforte dans l’idée de « consommer local ».
J’en profite juste pour dire qu’en tant que newbie dans le GH, c’est étrange de voir toutes ces applis françaises qui ne proposent qu’une seule et unique version anglaise… cela incite à faire son choix sur le RQP et ne permet pas de faire peser la variable « consommer local » dans la balance.

Mais j’imagine que le business model avec une appli en FR ou en anglais + FR n’était pas solide (?)

Clic droit + traduire.

Si tu galères avec l’anglais ça peut être compliqué dans le growth. :sweat_smile:

2 « J'aime »

Je comprends ton point, par contre :

  • Le consommer local est bien valide, MailReach est français, mais la boite est internationale.
  • Le site est en anglais car la délivrabilité est un sujet mondial qui s’adresse à tout le monde. Les US sont nos premiers clients et les Français en second.
  • Comme l’a dit Thomas, le growth est une discipline ou la plupart des ressources sont en anglais, ne chercher que du contenu français c’est limiter sa progression / ses résultats.
  • Une version FR du site viendra.

Good luck

1 « J'aime »