Et le jeu vidéo dans tout ça ?


#1

Bonjour à tous !

Je découvre le growth hacking et ce forum. Je cherche depuis longtemps des réponses sur certains sujets, sans jamais trouver, et je suis certain que vous m’aiderez bien plus que mes recherches Google et mes lectures.

A l’heure où le jeu vidéo fait partie intégrante du monde digital, je me demande quelles sont, de manière générale, les pratiques que l’on peut lier au growth ?

Plus spécifiquement ; entre les plateformes Sony et Microsoft (Playstation Network et Xbox Live Arcade) mais aussi le PC avec Steam, on s’inscrit, on renseigne des données, parfois via un Facebook/Twitter Connect, et souvent en uploadant ses vidéos Youtube grâce à son compte, voire même Twitch. Bref, on est logué de partout.

Quelle data peut-on ressortir ? Par quel moyen est-il possible de mettre en place du retargeting ?

Merci d’avance pour vos réponses, je suis pressé d’en discuter avec vous :smile:

Fabien


#2

Salut @Bizou,

Sujet intéressant. Personnellement je ne suis pas joueur, donc je ne connais pas ces plateformes. Si je devais faire connaitre mon jeu auprès de la communauté gaming, je me tournerais dans un premier temps vers la régie YouTube, en ciblant les vidéos des youtubeurs gaming. Il y a aussi la régie de twitch.

Sous quelle forme se présente ton jeu ? web, mobile, console ?


#3

Merci @camillebesse pour ta réponse !

En fait, il s’agit plutôt d’un angle différent ; pas de faire la promotion d’un jeu, mais de la promotion aussi de jeux. Sans parler de rentrer dans le développement pour faire du “placement produit” comme au cinéma, est-il possible d’insérer à l’instar du retargeting classique, du placement d’éléments pub au sein d’un jeu ?

Est-ce possible sur :

1- Les consoles - Qui sont souvent connectées à des comptes sociaux, avec Facebook, Youtube et Twitch. Mais aussi sur le Playsation Network et le Xbox Live.
2- Le PC/Mac - Une architecture PC, sur du desktop, beaucoup plus classique. Donc est-il possible d’ajouter au retargeting classique web, un retargeting au sein même de ses jeux de son catalogue Steam, Origin ou Uplay ?


#4

Question intéressante en effet. Si la publicité et le placement produit existent, elles ne doivent (à mon sens) pas perturber l’expérience proposée. Et j’imagine assez mal la forme que peut prendre du retargeting au sein d’un jeu pour qu’il y ai un tunnel de conversion pertinent. Les joueurs sont déjà lésés par la politique des DLC… Après dans un modèle freenium et sur un service en ligne pourquoi pas…


#5

Il est vrai, mais la question des joueurs ne se posent pas forcément ici. Puisque le but est de ne surtout pas modifier leur expérience, mais d’ajouter un encart pub eu sein de l’unviers du jeu.

Qu’entends-tu sur un “modèle de service en ligne” ? @idomyjob

Merci pour ta réponse :slight_smile:


#6

De quelle forme de publicité parle-t-on ? S’il s’agit de retargeting, quel est l’intérêt qu’il n’y ai peu de visibilité ? Si au contraire, il y a beaucoup de visibilité, je considère que c’est modifier l’expérience et l’univers.

Je ne crois, et je ne pense pas que cette forme de publicité ait une place dans le jeu vidéo. Que l’on retrouve des marques encore (c’est le cas dans les jeux de sports), cela reste cohérent vis à vis de réalité que souhaite proposer les développeurs/éditeurs, mais en revanche un encart de retargeting dans un RPG médiéval in-game ou sur les menus, je dis non.

Par service en ligne j’entends en effet le Xbox Live, PSN, Steam etc. Tous proposent un support de consultation d’un catalogue, et la publicité aurait davantage de sens ici. Mais saches que c’est très compliqué. J’ai travaillé avec la branche Xbox Live de Microsoft pendant une année pour une émission qui était diffusée sur la Xbox 360, et rien que le fait de citer notre site en proposant la consultation d’une critique en ligne posait problème…


#7

Je pense qu’il existe un juste milieu, et tout l’intérêt est là, pour créer un encart pub au sein d’une expérience ludique.

Tu penses que la publicité n’a pas sa place au sein d’un jeu ? Pourtant le jeu vidéo existe au sein de l’écosystème digital. En revanche il existe évidemment des jeu auxquels on ne peut pas amener de publicité. Mais il serait intéressant de travailler une nouvelle approche de la publicité, spécifique au media.


#8

Le meilleur moyen de savoir s’il existe un juste milieu c’est de demander à la cible : les joueurs.

Personnellement je ne parie pas gros sur le fait que beaucoup accepte cela, mais je peux me tromper. Je tiens compte de mon expérience en tant que joueur. La façon dont évolue ce média sur ces dernières années m’a éloigné de ce milieu. La politique des DLC, les productions sans saveurs (activision, EA, Ubisoft).

Le jeu vidéo est à la base un divertissement, et la projection d’un monde imaginaire.

Y apporter de la publicité ? Dans quel but ? Cela profiterait à qui ? A l’éditeur ou bien au joueur ? Je t’invite à te rapprocher des communautés pour avoir des réponses plus précises.

Es-tu joueur toi même ? Si oui, depuis combien d’années et sur quelles plateformes ?


#9

Je joue énormément, j’ai bossé dans cette industrie par divers moyens. Je tiens moi aussi compte de mon expérience de joueur, mais ni toi, ni moi ne suffisons à créer un échantillon pertinent de joueur. D’autant qu’une très grande majorité de joueurs (tout dépend des jeux ciblés) ne sont pas si durs avec la publicité.

Il existe une majorité de joueurs qui sont d’une génération plus jeune, habituée à la publicité dans son utilisation quotidienne : sites web, Youtube, Spotify, Facebook…


#10

Habitué =/= apprécier. À titre d’exemple, la plupart des internautes avertis utilisent adBlock. Lances ce débat sur jeuxvideo.com, tu auras le droit à un bon panel d’utilisateurs. Bon courage pour la suite.


Team : CamilleBriceJulienVivianBorisXavierSteven.