Mail warmup Lemlist

Hello,

Est-ce que le warm se passe au niveau du domaine ou de l’adresse mail ?

Par exemple, j’ai trois comptes Lemlist et 3 domaines différents à chauffer. Aujourd’hui, j’ai créé ces trois comptes via Gsuite (1 domaine principal et 2 alias).

Du coup sur Lemlist, je ne peux chauffer que le domaine principal = problème

Ma question, est-ce que si je passe à 1 Gsuite = 1 domaine et donc 3 domaines principaux différents, je pourrais chauffer mon envoi ?

Dernière question, avec un compte et une adresse mail (chauffée), combien de mail pouvons-nous shooter au maximum par jour ?

Merci par avance,
Arnaud

Emelia + warmupinbox. Perd pas de temps. Bisous

3 « J'aime »

+1 pour warmupinbox, j’ai 5 emails a la chauffe depuis plusieurs semaines, ca fonctionne bien (sur conseil de Thomas Solo)

1 « J'aime »

Merci pour vos conseils sur l’utilisation d’Emelia et warmupinbox. Je n’en parle pas dans mon message mais mes questions étaient justement pour savoir si cela était utile d’y passer.

A noter qu’à ce jour, j’ai un abonnement qui ne semble plus exister, celui à 29$ permettant de faire le warmup + l’envoi de campagnes.

Auriez-vous une réponse à m’apporter :

  • Concernant la chauffe, est-elle valable pour le domaine ou uniquement pour l’adresse mail ?
  • Après plusieurs mois de chauffe, combien est-il possible de shooter d’email par jour ?

Merci par avance :slight_smile:
Arnaud

La chauffe est de mémoire au niveau du domaine. Avec Emelia 50 nouvelles personnes par jour et 500 mails par jour.

1 « J'aime »

Tu envoies 500 mails par jour x 50 adresses email ?

On est d accord

50 nouvelles personnes par jour rentre dans la séquence (limite API Google) mais j’envoie 500 mails par jour (faut compter les relances)

500 mails par jour c’est réalisé avec une adresse mail ou 3 adresses mails ? (Relatif à l’offre emelia)

par adresse mail du coup 1500 pour 3 adresses, ce sont les limites de l’API Gmail

Bonjour, bien que je ne sois pas un pro, je fais du warming avec quickmail et 7 differentes adresses, pour zero euro. Evidemment c’est limité en nombre d’envois, mais ça a l’air efficace. L’appli de warming intégrée au SAAS salesblink fonctionne également avec quickmail, si bien qu’en ce moment, depuis que j’ai pris la « limited one time offer » de salesblink, j’accumule les deux.

Je ne sais pas si c’est grace à ça, ou plutôt et à mon nettoyage préalable de base, et aux petites quantités envoyés depuis 8 jours, mais je suis à 78% de taux d’ouverture (avec Emelia en test qui se termine aujourd’hui, après je bascule sur salesblink)…

Bon, si j’étais en plus un bon copywriter et surtout, j’avais un « bon produit facile », j’aurais un joli taux de clic, ce qui n’est pas le cas.

Donc 7 adresses différentes sur 3 noms de domaine différent, dans l’espoir de monter à 50/100 voire 200 envois par adresse en janvier…

Pensez nettoyage notamment avec l’offre de « nettoyage permanent » que propose millionverifier, qui me parait vraiment très judicieuse, compte-tenu du taux important d’adresses email qui s’invalident au cours des mois (on parle de plusieurs % annuels quand même, même sur des fichiers prospects et clients).

et tu ne crames pas tes mails ou tes domaines en shootant 500 mails/jour par mail ?!

D’ailleurs par adresse email tu entends nom de domaine différent pour chacune ? Ou les 3 ont le même domaine ?

Non ça passe par contre je ne lésine pas sur le warm up

ok merci @Thomas_Lucyfer et une adresse mail = un nom de domaine différent ou même pas ?

Les trois ont le même domaine

1 « J'aime »

Pourquoi certains growth proposent souvent de créer un sous-domaine ?

Un autre domaine * avec une extension .co à la place de .fr par exemple, pour préserver la réputation de ton domaine principal en cas de pénalité

Pourtant de mémoire Dropcontact par exemple n’a pas du tout de sous domaine et ça fonctionne pour eux.

Je pense avoir lu ici qu’un sous domaine d’aidera pas pour l’envoi de masse, il faut un autre nom de domaine disjoint