Prospects Injoignables, comment leur donner envie ?

Hello !

On repense actuellement notre workflow visant à contacter nos prospects BtoB qui se sont signup sur notre site, mais qui n’ont pas répondu à nos appels et ou qui ne sont pas venus à leur RDV.
Avez-vous un workflow de ce type ? Quels moyens de communication vous utilisez (sms, appels, emails…) ? Est-ce que vous avez des retours d’expérience, des best-practices ?

Je suis preneuse de tous les retours,
Merci pour votre aide !

Hello @violaine.p,

Pas de retour d’XP là-dessus, mais peut-être qu’un message audio auto laissé directement en messagerie avec un mail et un appel derrière pourrait être efficace.

Dans la catégorie « Voice Message Service » :

Je pense que c’est qu’en « test & learn » que vous trouverez le scénario le plus efficace :wink:

Merci pour votre retour @Kevin-Zimmermann !
En effet on va devoir faire plusieurs tests avant de trouver la solution qui nous convient. Je m’interroge plus sur la fréquence des relances et sur combien de temps doit on essayer de contacter la personne ?

Ça serait fourre-tout, je vais écrire comme je pense et je ne sais pas ce que vous proposez comme service donc ça ne sera peut-être pas adapté :

Pour ma part je pense que ça dépendra de nombreux facteurs.

Je sign-up régulièrement à des services pour tester très rapidement le SaaS mais effectivement, ce n’est pas pour autant que je suis convaincu, bien au contraire.

Ce que vous définissez comme sign-up est une inscription pour essayer le service ? Ou une prise de rdv ? Qui prend rdv ?

Peut-être segmenter et ensuite adapter les scénarios en fonction des différentes catégories utilisateurs :
Pas compris l’objet de votre service à la base,
Pas compris comment utiliser votre service, Trop coûteux avec alternative moins cher,
etc, etc.

Faire un scoring avec des KPI propre à cette partie « prospect/lead => conversion & activation » puis réfléchir tous les tunnels en question.

Il n’y aura pas vraiment de réponse à proprement parlé, ça va dépendre aussi de ce qui est proposé, de la cible, etc, etc, mais l’avis d’une personne qui a un SaaS serait intéressant.

Le but étant de relancer sans agacer et finir « out », à vous de jauger :wink:

Bonjour Violaine,

Moi je pars du principe que le lead a une vraie valeur la première semaine de son arrivée. Donc je suis arrivé à la conclusion que ton workflow doit s’étendre sur une semaine max (sauf cas particulier). Exemple de workflow que j’ai mis en place ces derniers mois (après chacun son modèle)

jour 1 = 1 appel le jour même de la demande avec un message sur répondeur si nrp
jour 1ou2 = 1 appel le jour même dans l’après midi si le 1er appel était le matin sinon appel le lendemain à une autre plage horaire (ex: matin - déjeuner - aprem - soir) avec a chaque fois un message sur répondeur et ou sms (tres efficace)
jour 3 = mail injoignable avec tracking of course + possibilité de répondre au mail ou de rappeler ou de prendre un rdv via système en ligne
– patienter 2/3 jours ----
7jours = si pas de réponse ni d’appel ni de mail, last call avec un autre numéro de préférence portable et si nrp mail de cloture.

Au début je faisais des suivi de clients pendant des mois et je me suis rendu compte que c’était de la perte de temps pour pas grand chose. Si un client veut réellement il signera, sinon il trouvera un concurrent plus motivé et plus convaincant ou… qui a plus de temps à perdre.

Mais dis toi que le temps que tu passes coûte cher donc autant le mettre envers un client réellement intéressé (optimisation du temps).

1 « J'aime »

D’accord avec ca. Le lead, faut le « secouer » un maximum au début, je les relance au moins 2 fois la première semaine (tel s’il y a, sinon email).