Reflexion sur le futur du Growth Hacking

Hello,

Petite pensée du jour : je vois beaucoup de projets qui s’appuyent à fonds sur le contact de prospect via Linkedin. Ca me rappelle la situation de Facebook il y a 5-6 ans sur le segment B2C, jusqu’à ce que les prix augmentent de façon drastique et imposent un meilleur ciblage - ou un abandon du business.

Pensez-vous que la dynamique sur Linkedin va être (est ?) la même ? Auquel cas, quels seront les relais de croissance pour le growth hacking : meilleures méthodes, nouveaux canaux/réseaux, autre idée ?

Zac

L’algo de Linkedin est encore assez faible pour détecter les bots à mon avis, quand c’est au minimum un peu bien ficelé.
Par contre moi je détecte une grosse fatigue au niveau des prospects (dans le domaine du recrutement IT :rofl:, ils sont vraiment spammés, faut faire hyper gaffe dans la copy)

Par contre dans d’autres marchés (Afrique par exemple) ça marche encore à merveille.

Il faut que ça soit très bien ficelé alors. Ils ont liste d’adresses IP bannies assez impressionnante, et pas mal de proxies refusent purement et simplement d’accéder à des URLs sur LinkedIn.

Proxys 4G chez hypeproxy pour les comptes français,

Et pour le reste je me crée mes propres proxys avec squid.
Jusqu’ici c’est cool.
C’est le suivi de plusieurs comptes (répondre aux messages tout ça) qui pose problème pour le moment :confused:

1 J'aime