Veille création établissements

Bonjour !

Je fabrique de la bière artisanale, Heineken et Kronembourg ont verrouillé le marché en proposant très rapidement aux bars/restos qui se créent ou se vendent de leur fournir le matos.

C’est donc la course, il faut que je sois plus rapide qu’eux pour repérer les établissements qui se créent ou qui se vendent (resto, bar, salle de concert…) pour leur proposer mes services d’artisan local plutôt que celui d’un industriel.

Connaissez-vous un outil de veille qui permet de :

  1. Repérer la création/revente d’un établissement sur un territoire donné avec un code APE précis
  2. Etre alerté en temps réel avec une fiche de contact génèrée automatiquement
  3. Rentrer cette démarche dans une séquence d’automatisation type cold emailing ?

Merci !

Directement depuis le BODACC

Ça me semble compliqué, il y a rarement un site à scraper dès la création légale et il y a trop de risque d’homonyme autant sur la personne (Yves Durant) que sur l’entreprise (café de la gare). ils ont souvent des adresses gmail, yahoo etc…

Plus simple avec du courrier papier comme il y a l’adresse dans l’annonce du BODACC

le service d’alerte bodacc est gratuit Informations générales sur le service d'alerte — bodacc.fr

comme le dit @Thomas_Lucyfer le plus simple serait par courrier postal. Le budget ne devrait pas être conséquent il ne doit pas y en avoir des dizaines par mois dans ta zone.

Merci bien Thomas !

Je me suis abonné à l’alerte, mais je t’avoue qu’avec un forum de geek comme GH, je m’attendais à une proposition de zapier et/ou de make plutôt que de courrier postal :stuck_out_tongue_winking_eye:

Regarde avec l’api de Pappers en filtrant sur la date de création. Tu mets ça sur zapier qui tourne tout les jours pour voir les créations de la veille sur le code ape/ naf qui t’intéresse

Tu peux très bien automatiser l’envoi du courrier postal avec une API :grimacing:

Moi c’est ce que je ferais.
Je connais bien l’enrichissement de la base Sirene / Bodacc pour le faire à grande échelle.

L’enrichissement en email des nouvelles entreprises, c’est le pire.
Elles n’ont pas de site, pas de visibilité avant des semaines voire des mois.

Même en mettant quelqu’un manuellement dessus, le taux de remplissage en email est ridicule s’il n’y a pas un délai d’attente important entre l’immatriculation et la recherche du mail.

1 « J'aime »