Où trouver des cofondateurs pour ne pas se lancer seul ?


#1

Bonjour à tous,

Je profite de la publication de mon guide pratique (Start-up: bien choisir ses associés et mieux répartir son capital-actions) pour vous demander à vous, quels sont vos conseils pour trouver des cofondateurs quand le vivier de la famille, des amis ou des collègues ne suffit pas à trouver les compétences nécessaires?
Avez-vous connaissance d’une plateforme de mise en relation où des porteurs de projet pourraient recruter d’éventuels associés (des cofondateurs et non des investisseurs!) intéressés par le projet?
Sinon, pensez-vous que la mise au point d’une telle plateforme de matching entre startups et cofondateurs soit une bonne idée à creuser?

D’avance merci pour vos feedbacks.


#2

regarde du coté du site teamizy.com


#3

Merci Felix,

C’est un site intéressant mais plutôt dédié au recrutement d’employés clés (souvent des prestataires) à qui on octroie habituellement une petite participation au capital à titre de compensation.

Je me demande s’il existe une plateforme dédiée exclusivement à des cofondateurs destinés à devenir des dirigeants de la future start-up…


#4

Je suis d’accord avec @Felix, Teamizy est une plateforme tournée vers la recherche d’associés.

Il y a biznessful aussi mais je ne sais pas si c’est très quali.


#5

meetup.com :wink:


#6

Merci Wallin,

C’est également un site intéressant et suffisamment qualitatif. A priori, les deux plateformes s’équivalent pour la recherche d’associés.


#7

Merci Camille,

Voilà également un site intéressant bien que trop généraliste et pas vraiment centré sur la constitution d’équipes mais sur la réunion de personnes autour d’un évènement (sport, littérature, affaires, excursions, hobbies, etc.).
Ceci dit, je viens d’y trouver deux évènements qui correspondent assez bien à ce que je cherche: Founding Dream Team (une équipe start-up solide) et Co-Co Founder (create your dream team).


#8

ceci dit, de mon experience, trouver un cofondateur que l’on ne connait pas trop avant de commencer le projet, c’est pas le top.
Trouver un cofondateur, c’est comme trouver un conjoint, c’est pas simple, long et monter une boite avec un presque inconnu, c’est comme se marier à un inconnu.

Je dis inconnu car on ne connait une personne que qd on travaille vraiment ensemble

Une bonne solution alternative et plus rapide serait de commencer avec un partenaire/employé que l’on passe cofondateur par la suite si tout se passe bien. c’est un peu un assurance au cas ou cela se passe mal.


#9

Absolument vrai!
Choisir le bon candidat constitue un dilemme: comment sonder son tempérament? Comment jauger sa capacité entrepreneuriale ou sa légitimité à faire partie de l’équipe?
L’équation est souvent difficile: pour commencer le projet il faut lever des capitaux et pour augmenter les chances de réussir sa levée des fonds il faut déjà avoir constitué une équipe (la dream team est le facteur décisif aux yeux de la plupart des investisseurs).


#10

Je suis d’accord avec Felix : il existe des pistes pour trouver un cofondateur, mais il n’en n’existe aucune qui soit rapide et simple.

Dans le monde de recrutement, les cabinets se font beaucoup d’argent car les entreprises veulent un salarié tout de suite, là, maintenant.

Il n’y bien sûr pas de cabinet pour cofondateurs car ici le lien recherché est surtout humain.

Le petit prince, chapitre 11

On ne connaît que les choses que l’on apprivoise, dit le renard. Les hommes n’ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n’existe point de marchands d’amis, les hommes n’ont plus d’amis. Si tu veux un ami, apprivoise-moi !

Mes 2 centimes sur la question : apprend à pitcher. Pitcher ça sert pour les investisseurs, mais ça sert beaucoup pour les futurs partenaires de ta startup. En tant que tech j’ai rencontré pas mal de gens du monde du businness qui me voulaient comme cofondateur. 9 fois sur 10 leur pitch est nul à ch… ça ne fait pas révêr, on n’a pas envie de se lancer dans une aventure aussi risquée avec eux.

A Paris il y a un atelier gratuit chez DojoCrea qui est redoutable pour faire un pitch “qui tue”. A mon avis commencer par là, et une fois que tu as un super pitch => meetup.com


#11

Salut David,

Pas mal la référence au “Petit Prince”; elle est pleine de sens.
Ta remarque sur la faculté de bien pitcher est elle aussi sensée. Et c’est bien vrai que le pitch ne s’adresse pas qu’aux investisseurs mais également aux cofondateurs et aux employés clés.

Pourrais-tu me dire en deux mots ce qui, si tu étais candidat cofondateur dans ma start-up, serait pour toi rédhibitoire, dans mon pitch pour tenter de te recruter? Ou plus généralement qu’est-ce qui rend automatiquement un pitch “nul à ch…”?


#12

Il y a une très longue discussion sur Quora à ce sujet. https://www.quora.com/How-do-I-find-a-co-founder-partner-for-my-startup-or-should-I-hire


#13

Génial! Une véritable mine d 'informations cette discussion sur Quora. Il reste maintenant à voir si les plateformes US citées ont leurs équivalents francophones.


#14

Bonjour, voici les plateformes francophones que j’avais découverts :
http://fr.teamizy.com/


https://www.ideasvoice.com/fr/
http://azertyjobs.com/ (l’annonce pour chercher un associé est gratuite)
http://www.seednetworking.fr/ (ce sont plutôt des événements qu’une plateforme web, a priori)

Il y a aussi quelques cabinets de chasseurs de tête / recrutement qui essaient de proposer ce type de services, mais ça devient un service payant et je ne connait pas vraiment la qualité des retours.


#15

De mon humble expérience il faut absolument éviter toutes ces plateformes et privilégier le contact humain (pour toutes les raisons citées plus haut, je rajoute la proximité physique). Bref, on trouve pas trente six mille solutions.

Startup weekend (budget = environ 50 euros)

Moyen simple et efficace pour rencontrer entre 50 et 100 personnes avec des profils différents et une même envie d’entreprendre. De plus, bosser sur un projet pendant 54h permet de cerner les caractères, compétences et forces des mecs.

Meetup (budget = une bière)

Les meetup c’est pas mal non plus. Petit bémol: faut avoir le culot de parler à des inconnus. D’ailleurs, on a peut être trouvé un dév nodeJS pas plus tard qu’hier à un meetup sur les progressive web apps. Une question de chance qui doit se provoquer par des rencontres.


#16

Merci Tony,

Affeeniteam et ideasvoice sont deux très bonnes références francophones sur le sujet.
Les chasseurs de tête ne se sont pas encore lancés sur cette niche d’activité. J’en ai testé deux (un à Lille et un à Bruxelles): ils utilisent un questionnaire classique destiné au recrutement de prestataires clés, mais n’ont aucun (en tout cas pas encore) questionnaire destiné spécifiquement à jauger les qualités “start-upeuriales” des candidats cofondateurs. Le cabinet Lillois a essayé de me vendre un test de personnalité banal comme un test spécifique pour startups. Je leur ai fait remarqué les incohérences de leur outil.


#17

Salut Nicolas,

Tu as raison, le contact humain est indispensable et pour cela tes deux références (startupweekend et meetup) sont incontestables. Ceci dit l’utilisation d’une plateforme n’est pas antinomique avec le contact humain. La plateforme étant destinée à faire un “matching” , une fois celui-ci établi on peut alors passer à la phase contact humain. Je m’intéresse aux plateformes dans la mesure où elles sont utiles pour remplir le pipeline des candidats possibles. En suite viendra le problème fondamental de jauger la capacité entrepreneuriale des candidats choisis et être en mesure de les départager.
Pour cela le start-up weekend est intéressant parce qu’il permet de juger un associé potentiel sur base d’une étude de cas, mais ce n’est à mon avis pas encore suffisant.


#18

Qui utilise ces plateformes ?

IMO, je pense pouvoir décrire 99% des personnes en recherche de ce type de plateformes :

  • Profil startuper avec un “bagage digital marketing” (j’adore cette description)

  • A son propre projet mais au stade de l’idée / business plan (n’a rien testé, n’a aucune data pour prouver son concept)

  • Cherche une compétence technique (un full-stack développer capable d’investir 100% de son temps et qui est en plus en attente d’opportunité sur une plateforme -> j’ai plus de chance de trouver un dragon)

Dans les faits, 99% des inscrits ont le même profil et se retrouvent avec la même problématique sur une marketplace totalement déséquilibrée (offre / demande).

Trouver un associé de type commercial, je dis oui.
Trouver un développeur angularJS, je dis “bon chance”

C’est simple, l’écosystème des startups est totalement déséquilibré entre les profils techs et marketing (c’est pourquoi l’inscription à un startup weekend est limitée en fonction des profils).

D’ailleurs, les profils techs sont généralement des “freelances” qui font ça pour le fun et le challenge. Bref, c’est au profil commercial de faire l’effort de recherche et de convaincre un profil tech de rejoindre l’aventure (son premier client).


#19

Pas mieux.


#20

Je suis preneur de tout contenu abordant le sujet de la répartition du capital…

(ou comment motiver une partie prenante de l’équipe en proposant des actions de “rien”).


Communauté initiée par @camillebesse avec l'aide de @Cebri@JulienD@VivianSolide@Boristchangang
Follow @growthhackingfr