Solution gestion projet et relation client pour agence web ?

Bonjour à tous,

Après avoir utilisé Trello sur plusieurs mois, essayé Asana et Basecamp quelques jours, je ne parviens pas à trouver notre bonheur.

Objectif : un outil de gestion de projet pour une agence web qui nous permette d’y voir clair en interne sur nos projets (ça Asana ou Trello le font bien) mais qui nous permette aussi d’échanger avec nos clients :

  • leur envoyer des maquettes, des fichiers, des messages, bref leur montrer l’avancement
  • leur demander des feed-back, des validations
  • une fois le projet terminé, leur permettre de déposer leurs demandes au support client

On cherche un tool qui réunisse tout ça pour ne pas avoir à connecter 3 tools différents avec des ressaisies et la lourdeur que ca peut avoir

Merci pour vos avis !

4 J'aimes

Je vais suivre ce sujet

Le ratio vues/réponses laisse penser que la solution n’est pas évidente.

Pourtant la problématique semble commune à bon nombre d’agence.

Peut-être faut-il passer par 2 outils : l’un pour la gestion de projet interne (Asana, Trello, Jira, etc.) + un bug tracker pour les clients avec passerelle entre les deux et intervention humaine pour qu’un bug remonté par un client devienne une tache dans le logiciel de gestion de projet interne ?

Mais ensuite quid des échanges « facilités » entre l’agence et son client pour la mise à dispo de maquettes tout au long du projet… un 3ème tool ? :confused:

Si aucun des outils dispos ne te conviennent, si c’est une vraie agence web, autant développer vous mêmes vos outils, vous aurez ainsi le workflow souhaités.

Ici je maintient par ex une solution Gitea/CI > Kanban perso > Adobe XD > Nextcloud auto hébergé
L’ensemble est sync via des webhooks ou des scripts perso

Hello,
On utilise Figma et Miro pour montrer le travail aux clients, c’est plutot cool, ils peuvent meme laisser des commentaires directement sur l’espace de travail/show.

C’est effectivement un éco-systeme à créer plutôt que de chercher son bonheur dans un seul outil.
Quelques questions qui peuvent t’aider dans la réflexion :

  1. Qu’est-ce qui t’empêche aujourd’hui de partager le Trello avec tes clients, de les laisser saisir leurs demandes dans une colonne backlog et de faire ensuite de ton côté la gestion de projet (assignation, estimation, suivi, workflow de validation etc).
    -> L’intérêt ? Le client devient un « collaborateur » qui peut suivre tout le parcours d’une demande, voir l’historique, les échanges, les délais de résolution etc. Si besoin, je peux te montrer un trello que j’utilise en phase recette avec les clients.

  2. Est-ce que les besoins que tu cites doivent trouver une réponse dans un outil de gestion de projet ? Il faut bien définir le rôle de chacun de tes outils : Jira pour du projet, Jira pour du support (le permet avec la licence Servicedesk), Slack poru des discussions/validations, Trello pour un découpage des taches, un CRM pour le suivi des étapes du projet, le Drive pour la gestion documentaire (devis, bon à développer, PV de recette, contenus du site, images, etc).
    Sans avoir la réponse à toutes tes questions, je pense que l’idéal et de construire son éco-système en ajoutant des briques successives, en fonction de ton contexte qui évolue, plutôt que de chercher dès le départ le logiciel qui va tout gérer.

2 J'aimes

Je t’invite a regarder ce gestionnaire de projet en vente sur codecanyon car je pense que ça va répondre à ton besoin https://www.perfexcrm.com/

1 J'aime

à tester : https://www.wrike.com/?r=WrLjPAvk

1 J'aime

Bonjour, je suis dans une agence web, et nous avons développé notre propre Project Manager, on a passé 04 ans à le raffiner, et chaque 06 mois on y apporte des modifs selon les nouveaux besoins internes. Je vous conseille de développer votre propre Outil, ou d’acheter un outil avec la possibilité de faire des modifications ‹ à la carte ›

1 J'aime

Bonjour,

Monday permet cela.
Tu peux créer des tableaux privés pour tes équipes, des tableaux publics pour tes clients, des dashboards, système de tickets, etc.

Hello,

J’avais également testé ASANA, mais à mon sens c’est vraiment dédié aux grosses entreprises.

Trello est intéressant, mais ça peut rapidement devenir compliqué à gérer.

Nous sommes en train de tester TeamWork qui semble assez prometteur.
Sinon nous utilisons également Freedcamp.

Bon courage :wink:

1 J'aime

Trello et autres deviennent très rapidement des outils chronophages. De plus, il suffit que la personne ou les personnes qui s’en occupent perdent de vue l’essentiel pour qu’en fait ça ajoute des difficultés.
En France, 1 projet informatique sur 2 ne finit jamais. Ce n’est pas pour rien: on se perd en détails à couper les cheveux en 4 comme si « construire » des trucs web ou informatiques était la même chose que du btp (alors que ça a une durée de vie réduite).
Le meilleur système, est de loin, est le mail. Pourquoi ? Parce que ça olbige toutes les parties à aller à l’essentiel et à régler les problèmes. Avec le mail, on ne peut pas « développer » un problème en x sous problèmes, eux-mêmêmes en y sous sous problèmes car on est obligé de FAIRE.
Ou alors bien sûr, comme les grosses SSII ou agences, on prend plaisir à créer du vent, de la gestion de projet inutile, avec des clients assez idiots pour payer ceci plutôt que de payer juste le résultat. (en France 80% des projets se font en régie donc du côté prestataires, on a intérêt à être médiocres).

D’accord sur le fait que ça peut devenir chronophage si mal mis en place.

Après de là à repasser sur du 100% email non pas d’accord du tout.

Il faut quand même que l’équipe puisse avoir une vision de la feuille de route et de l’état d’avancement de chacun.

Ensuite pour la partie « sav » il faut aussi pouvoir avoir un historique des tickets de chaque client avec quelques kpis pour identifier les clients à problème, et faire ça avec des emails courage…

  1. Selon toi Trello est chronophage, mais pas les mails. Faut que tu nous expliques
  2. « 1 projet sur 2 ne finis jamais » -> Quelle est ta source ? Je bosse en agence, 100% de nos projets aboutissent
  3. Mes projets en agence comportent entre 100 et 300-400 tâches, regroupés en lots, versions, etc. Si pour toi ce sont des détails, faut que tu m’expliques comment tu réponds à un CDC
  4. « Avec le mail on peut pas développer un probleme en x sous problemes » -> Faut que tu m’expliques comment t’arrives à cette conclusion
  5. 80% des projets se font en régie -> Quelle est ta source ?

Gérer un projet avec 8-10 interlocuteurs (internes et externes) par mail c’est du suicide, ça met en péril la satisfaction client, la qualité et la rentabilité d’un projet. C’est comme construire une maison tout seul, sans plan et avec peu d’outils. Ça peut marcher, mais t’ira pas aussi vite que si t’as une équipe, des outils performants et un plan

1 J'aime
  1. Maintenir un trello prend du temps et crée du temps de gestion de projet. Qui paie ce temps ? Soit le client directement dans un truc « gestion de projet », soit le coût est répercuté dans les tarifs
  2. Syntec
  3. Quel rapport ? Tu réponds à un cdc avec un trello ?
  4. Le mail oblige d’une part le client ou le développeur à synthétiser sa demande, son information et d’autre part celui qui reçoit et doit faire à faire. Le mail oblige à avancer.
  5. Syntec

Chacun ses méthodes et encore une fois, si les clients sont ok pour payer de la gestion de projet qui se crée elle-même, tant mieux pour les caisses du « prestataire »

Mais comment donc faisaient les gens avant Trello et autres ??? Incroyable non que des choses comme les avions ou les fusées aient pu voir le jour :-))
Avant l’an 2000, pas mal de SSII travaillaient avec des outils comme jira et confluence… X outils existent à partir du moment où un excel a pu devenir « collaboratif » en ligne…
D’ailleurs, au niveau de la comm c’est la même chose. On avait le mail, on a « inventé », facebook, twitter, snap, insta, whatsapp, slack, etc, etc. et quelle est la vraie valeur ajoutée au final ? Seul twitter en a une qui est de pouvoir y être anonyme sinon, les fonctionnalités utilisées sont celles du mail.
De nombreuses stats montrent que tous ces outils augmentent le « bruit » sans apporter + de valeur ajoutée…
Dans un projet informatique, quand il y a un chef de projet, un vrai, pas simplement une courroie qui rend compte à la planète entière qu’il a bien fait ses cpt-rendus et qu’il est un bon élève, c’est à lui, à son cerveau d’affecter les tâches à machin ou truc…
« que l’équipe puisse avoir une vision de la feuille de route et de l’état d’avancement de chacun. » … Que chacun ait un objectif précis déjà avec un travail à faire…

J’ai autant de mal à croire qu’ils les ont réalisés avec un bon Outlook aux petits oignons :-))

Aussi bizarre que ça puisse paraître aux nouvelles générations, qui à toutes les époques, croient tout inventer, la gestion de projet, comme l’écriture, comme les raisonnements mathématiques ont existé AVANT l’informatique et le web.
Trello ou autres ne sont que des tuyaux et des « outils » qui en théorie doivent « servir » la gestion de projet.
Initialement, dans la conception de logiciels ou de SI, on a des spécifications fonctionnelles, puis spécifications techniques puis de la gestion de projet pour faire avancer les choses. La façon de faire française consiste, en première approche, à copier la construction en btp, à savoir « faire les fondations, puis le 1er étage, etc, etc.;puis la finition ». En d’autres mots, on fait des tours étage par étage avec du « bon sens ». Sauf que le bon sens est une bonne excuse car à l’heure actuelle, on n’a pas besoin de systèmes qui durent 100 ans et sont taillés au burin… Si on part sur cette idée, le temps que le cdc complet soit fait, le besoin a changé et le temps que le dev ait lieu sur la base du cdc, on a un besoin qui n’est pas ce qui a été fait, qui n’est pas le cdc … et on tourne en rond. L’important est donc d’aller vite (notamment avec des spec « boîte noire » et pas boîte blanche) avec de la gestion de projets qui va à l’essentiel et donc fait avancer VITE le projet sur les choses importantes. Les outils comme Trello et autres ont une approche de contrôleur de gestion . Ils démultiplient les problèmes, les découpent en sous problèmes qui en créent d’autres et créent une énorme de perte de temps, au nom de « informer l’équipe » alors que la plupart du temps, l’ « équipe » n’a pas à être informée de tout (le travail en équipe est à 80% juste du pipeau pour faire croire aux pauvres gens qu’ils ont une importance). Quand on regarde le coût « gestion de projet » vs « réalisation concrète », avec des outils comme trello (ou plus « pros ») et des tas de « chefs de projets » qui passent leur temps à se br… sur des conneries … tout ceci est flagrant… Il n’y a qu’à voir le coût informatique dans les banques ou autres organismes principaux consommateurs de dev. Pourquoi croyez-vous par exemple que « ameli » n’a pas encore mis au point qqch de + performant que doctoblib alors qui’ls ont la matière première ? D’où est venu le délire de Louvois ? Pourquoi la 1.7.x de Prstashop est bourrée de bugs ? etc, etc…

1 J'aime

hello, cet article https://blog.appsumo.com/business-management-software/ m’a permis de découvrir des logiciels intéressants dont j’ignorais l’existence. Tu y trouveras peut-être ton bonheur ?

Hello,
Qui a essayé https://niftypm.com/
Il était en illimité sur Appsumo y a pas longtemps